Whatsapp va donner votre numéro à Facebook

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 26 août 2016 à 10h06
Whatsapp Appels Mobiles Forfaits Illimites
22Facebook a racheté Whatsapp pour 22 milliards de dollars.

Les deux géants se sont mariés il y a deux ans. Et Facebook a bien l’intention de consommer cette union, qui lui a coûté si cher (22 milliards de dollars !).

Du changement dans l'air

Whatsapp change sa politique de confidentialité. Elle va désormais partager une partie des données de ses utilisateurs avec sa maison mère. La messagerie instantanée va en effet communiquer au réseau social le numéro de téléphone et les statistiques d'utilisation de ses membres.

Pourtant, il y a deux ans, voici ce que l’on pouvait lire sur la politique de confidentialité de Whatsapp : « Nous ne connaissons pas votre adresse. Nous ne savons pas où vous travaillez. Nous ne savons pas ce que vous aimez, ce que vous recherchez sur Internet ou votre position GPS. Aucune de ces données n'a jamais été collectée et stockée par WhatsApp, et nous n'avons vraiment pas l'intention de changer cet objectif » !

L’objectif de cette nouveauté est évidemment, à terme, de proposer « des publicités plus pertinentes » et d’augmenter le montant des rentrées publicitaires.

Big brother is not reading you

L’échange d’informations se fera dans les deux sens, chacun faisant profiter à l’autre des informations qu’il a pu récupérer sur ses utilisateurs. Mais les messages échangés sur l’application de messagerie instantanée resteront bel et bien confidentiels, et ni Mark Zuckerberg ni ses sbires ne pourront les lire.

« Même si nous nous coordonnons davantage avec Facebook dans les mois qui viennent, vos messages chiffrés restent privés et personne d'autre ne peut les lire. Pas WhatsApp, pas Facebook, ni qui que ce soit d'autre » croit bon de préciser Whatsapp.

Comme le précise le journal Les Echos, l’idée est également de permettre aux marques de dialoguer automatiquement avec les utilisateurs, « sans bannières de publicités de tiers » ni « de spams ». Le quotidien évoque le cas d’une banque qui vous contacte au sujet d’une opération potentiellement frauduleuse, ou d’une compagnie aérienne qui vous informe que votre vol est retardé.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.