Quelques chiffres peu connus, très révélateurs de la « maladie française » 

Tous les pays d’Europe ont des départs en retraite plus tardifs qu’en France. Ce n’est pas un hasard. Sont-ils nuls en analyse et prévisions ou nous ? Sont-ils moins fatigués que nous ? Où plus lucides !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Daniel Moinier Publié le 12 décembre 2022 à 5h50
Per Argent Retraite Capitalisation Finance Epargne
66%66% des Français sont opposés à la réforme des retraites.

En France la durée de vie augmente encore de 7h de plus par jour soit plus de 3 mois par an. Nous avons des durées de vie dans les plus élevées du monde.

Si la retraite prévue à 65 ans était échelonnée comme prévu sur un délai de 9/10 ans, pendant ce temps la durée de vie aura augmenté de près de 2 ans ½. Ce qui réduit d’autant les avantages financiers de cette réforme !

Le délai de mise en œuvre est donc beaucoup trop long pour obtenir un maximum d’efficacité.

En Allemagne, les départs en retraite sont à 67 ans et la durée moyenne d’activité est de plus de 5 années sur la durée de vie par rapport à la France. Ce qui représente 350 Mds de plus dans son économie. Les charges entreprises allemandes sont ainsi de 10% inférieures. Ce qui facilite aussi leurs exportations dans lesquelles ils sont champions du monde.

1375 Mds en 2021, la France 585 Mds mais solde France : moins 48,6 Mds, Allemagne : plus 178,4 Mds.

En ce qui concerne les retraites :

Un senior qui part trop tôt en retraite (avant 65 ans) fait perdre la valeur financière de plus de 3 jeunes embauchés.

Explications chiffrées :

Un salarié qui part en retraite

= 1 de salaire (environ 60/62 ans)

= 1 de charges globales salariées + Employeur

= 0,7 de pension payée

Soit : = 2,7 de perdu

Un jeune de 20/25 ans

= 0,40 de salaire (comparé à 60 ans +)

= 0,40 de charges globales salariées + Employeur

Soit…………………………………………= 0,80

Soit 2,7 par rapport à 0,80 = 3,375, c’est-à-dire plus de 3 jeunes embauchés pour ne pas y perdre en pouvoir d’achat, charges, impôts…

On peut rajouter les pertes de pouvoir d’achat et impôts perdus.

+ 35% de revenus en moins (différence salaires-Pensions)

+ 40% d’impôts en moins

On arrive à l’équivalent de 4 jeunes embauchés pour être simplement en équilibre. C’est-à-dire que chaque départ en retraite trop tôt, fait perdre au minimum l’embauche de 3 jeunes de moins de 25 ans.

Contrairement à ce qui a été dit pendant plusieurs dizaines d’années : Plus on met des seniors en pré (retraite) tôt plus cela fera de la place pour les jeunes. C’est complètement l’inverse !!! Qui a pu inventer ce précepte débile ?

Plus les seniors partent tôt plus le chômage des jeunes est élevé (jusqu’à 28% alors que le taux de base était à 11%) Si on enlève le taux de chômage des jeunes des comptes, le taux serait aux environs de 9% au lieu 11%.

Plus la durée de vie a augmenté, plus les durées de travail et d’activité ont diminué (c’est effarant) : 15 heures de moins par semaine depuis 1945 et sur la durée d’activité 6,5 années en moins. Il était certainement possible de diminuer les horaires avec l’arrivée des machines, l’automatisme, les robots, l’IA, mais pas aussi bas. Pour les entreprises cela pouvait être possible dans certains secteurs, mais pour l’état, ce faible horaire avec des rentrées en forte baisse est devenu incompatible pour effectuer une gestion saine de l’économie, compte tenu des exigences de plus en plus importantes de nos concitoyens et des administrations.

Avant Covid, il manquait 11.500 heures de travail sur la durée de vie par salarié pour avoir des comptes d’état au minimum en équilibre (= 40h et 65 ans).

En 1945, il y avait 6 salariés pour 1 retraité, aujourd’hui 1,4 pour 1, sur le même rythme nous serons à 1 pour 1 en 2040 !!! Les cotisations retraites vont exploser sinon ce sera le recours aux emprunts.

Ce qui reviendrait à payer sa retraite seul, le système par répartition deviendrait caduc = Coût +++

Le nombre de retraités a été multiplié par 5,7 en 50 ans passant de 3 millions en 1967 (création de la CNAV) contre 16,7 millions en 2017.

Le nombre de centenaires est passé de 100 en 1900 à 21.000 en 2021. Record d’Europe. Soit 20 fois plus qu’en 1970 et 10 fois moins qu’en 2070 (projection).

En Europe, 11 pays ont des départs en retraite entre 66 et 67 ans, 30 pays à 65 ans, un pays à 64 ans ; la Slovaquie.

Seule la France a un départ de base à 62 ans, sachant que ceux qui n’auront pas cotisé suffisamment devront obtenir entre 42 et 43 années d’emploi sinon il faudra aller à 67 ans pour obtenir une retraite à taux plein.

D’un autre côté, pour palier à la pauvreté, les aides sociales ont explosé, même si certaines de bases sont nécessaires : 760 Mds d’aides gestion comprises soit 10% du total mondial avec une France qui ne représente que 1% de la population mondiale ! L’ensemble des dépenses publiques étant de 1477 Mds d’euros, les aides représentent donc près de 52% de l’ensemble. Il reste un budget très très limité pour répondre à tous besoins vitaux d’un pays.

Pour pérenniser le système de retraites et ne pas se trouver sans cesse en confrontation avec les partis, syndicats, le peuple :

Il faut établir la date de départ en retraite en fonction de la durée moyenne de vie des retraités.

Une aparté, l’idéal aurait été de commencer par les 40 heures, qui aurait eu un effet positif immédiat sur les salaires, sauvetage de toutes caisses, diminution du chômage et meilleure marge des entreprises.

Cela aurait dérouter les syndicats, les opposants qui se préparent à en découdre sur le sujet retraite.

www.danielmoinier.com

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Daniel Moinier a travaillé 11 années chez Pechiney International, 16 années en recrutement chez BIS en France et Belgique, puis 28 ans comme chasseur de têtes, dont 17 années à son compte, au sein de son Cabinet D.M.C. Il est aussi l'auteur de six ouvrages, dont "En finir avec ce chômage", "La Crise, une Chance pour la Croissance et le Pouvoir d'achat", "L'Europe et surtout la France, malades de leurs "Vieux"". Et le dernier “Pourquoi la France est en déficit depuis 1975, Analyse-Solutions” chez Edilivre.

Aucun commentaire à «Quelques chiffres peu connus, très révélateurs de la « maladie française » »

Laisser un commentaire

* Champs requis