Les jeunes privilégient les achats de seconde main, même pour la bureautique

28 %
Près d'un tiers des jeunes (28%) ont l'intention d'acheter davantage
de produits de seconde main.

L’achat de produits d’occasion s’est installé durablement chez les Français. Les jeunes sont les plus nombreux parmi les adeptes de ce mode de consommation. Ils semblent désormais ouverts à acheter tous types de produits de seconde main, même du matériel informatique, apprend-on d’un sondage IFOP pour la marketplace Rakuten.

Pour la rentrée, 1 étudiant sur 3 prévoit d’acheter majoritairement des produits de seconde main

C’est du jamais vu : 6 étudiants sur 10 (61%) déclarent souhaiter acheter au moins un produit d’équipement bureautique (ordinateur, imprimante) de seconde main pour cette rentrée 2021. De plus, un tiers des étudiants (34%) prévoient d’acheter majoritairement des produits d’équipement bureautique ou de téléphonie/smartphone de seconde main pour la rentrée. Ces enseignements sur l’engouement pour les achats de seconde main ont été obtenus au cours d’un sondage IFOP pour la marketplace Rakuten.

Les achats d’occasion ne sont pas totalement nouveaux : 82% des personnes interrogées achetaient déjà des produis de seconde main avant la Covid-19. Mais depuis le début de la crise sanitaire, cette tendance s’est accélérée : 41% des jeunes déclarent désormais consommer davantage de produits de seconde main. Dans cette optique, la crise sanitaire a été un élément déclencheur pour 1 acheteur sur 5.

Achat de seconde main : l’essayer, c’est l’adopter

Si les jeunes se tournent davantage vers des achats d’occasion, c’est parce que leur budget est devenu plus contraint. Près de 3 jeunes sur 10 déclarent que leur situation économique s’est détériorée depuis le début de la crise de la Covid-19, générant un impact sur leurs modes de consommation. Cette tendance est notamment plus importante chez les jeunes inactifs puisque 39% d’entre eux ont vu leur situation financière se dégrader considérablement. Le même sondage nous apprend que 70% des jeunes adultes ont dû revoir à la baisse certains postes de dépense avec en tête l’habillement (52%), l’équipement de la maison (47%) et les produits culturels (45%). Ces chiffres s’élèvent à 76%, 57% et 50% respectivement pour les jeunes n’habitant plus chez leurs parents, particulièrement impactés.

Preuve que l’achat de seconde main est désormais ancré dans les mœurs, 94% des acheteurs de produits de seconde main ont l’intention de poursuivre ce mode de consommation, et 28% ont même l’intention d’intensifier ce mode d’achat.


A découvrir