Aide Médicale d'Etat : La coupe est pleine

En 2013 l'Aide MEdicale d'Etat a coûté 744 millions d'euros aux
contribuables français.

Créée en 2000 sous le Gouvernement Jospin, l'Aide Médicale d'Etat (AME) assure une prise en charge à 100% des soins des personnes étrangères en situation irrégulière et disposant de moyens inférieurs à 716 euros par mois.


Selon le rapport d'exécution de la mission santé, les dépenses budgétaires consacrées à l'AME ont progressé de 25% entre 2012 et 2013 pour atteindre le record de 744 millions d'euros (et même 846 millions d'euros en incluant les frais avancés par l'assurance-maladie en ce qui concerne les frais d'urgence).


300 000 étrangers en situation irrégulière bénéficient donc d'un remboursement automatique des soins dont 170 000 en Ile-de-France et 60 000 à Paris.


Dès son arrivée au pouvoir, la gauche s'est empressée de supprimer la franchise annuelle de 30 euros instaurée en 2011. Résultat : une explosion des dépenses budgétaires depuis 2012.

Malgré les promesses de Madame Touraine, Ministre de la Santé, de renforcer les contrôles, aucune mesure sérieuse n'a été mise en place pour stopper cette inflation dénoncée récemment par la Cour des Comptes dans son rapport sur le budget 2013.


La France a-t-elle encore les moyens de rester le seul pays à faire preuve d'une telle générosité ?


La réponse est non : avec un déficit qui atteindra vraisemblablement plus de 4% du PIB en 2014, notre pays doit avant tout maîtriser ses dépenses publiques.

Les dérives de l'AME ne sont plus tolérables : il faut mettre fin à un système sans contrôle, véritable bombe à retardement budgétaire et véritable « appel d'air » à l'immigration clandestine.

Le temps des bons sentiments est révolu : voilà un gisement d'économies immédiat et juste.


A découvrir