Automobile : les voitures électriques se vendent de moins en moins bien

Le bonus écologique pour l'achat d'une voiture électrique a diminué de
700 euros.

Le gouvernement aurait-il tué dans l'oeuf la transition écologique, d'un point de vue automobile ? A cause du décret bonus écologique adopté en octobre 2013, les ventes de voitures électriques ont chuté de 26 % depuis le 1er janvier dernier.

 

La douche froide pour les constructeurs automobiles ayant pris le parti des véhicules propres.

Les ventes de voitures électriques en baisse de 26 % depuis le 1er janvier 2014

Après une croissance de 55 % en 2013, les ventes de voitures électriques se sont effondrées de 26 % depuis le 1er janvier dernier, avec 2 354 véhicules immatriculés sur une période d'un an. De plus, alors que 940 voitures électriques avaient été vendues en avril 2013, le nombre a chuté a 821 pour le mois d'avril 2014.

La faute au décret bonus écologique ?

Pour l'Avere, l'Association nationale pour le développement de la mobilité électrique, il ne fait aucun doute que c'est le décret bonus écologique qui a plombé les ventes de voitures propres. Pour l'association, ce décret adopté en octobre 2013 "a introduit une différence de traitement lors de l'achat d'un véhicule électrique qui pénalise à hauteur de plus de 2 000 euros les personnes faisant le choix de la location longue durée ou de la location avec option d'achat", soit 40 % des ventes sur le secteur.

Une baisse considérable des bonus écologiques qui aurait refroidi les acheteurs

Le décret a en effet revu le bonus écologique à la baisse pour l'achat d'une voiture électrique. Ce dernier est passé de 7 000 à 6 300 euros pour les voitures électriques, de 4 000 à 3 300 euros pour les hybrides et de 5 000 à 4 000 euros pour les hybrides rechargeables. Un bien beau gâchis, jugeront certains, quand on sait que la France était pionnière en Europe, sur le segment des véhicules électriques, et vient de passer à la troisième place derrière la Norvège et l'Allemagne… 


A découvrir

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.