Bruit au travail : les jeunes et les CSP- en souffrent le plus

56 %
56% des actifs en télétravail 4 à 5 jours par semaine souffrent du
bruit lorsqu'ils travaillent.

Si le bruit au travail est un problème majeur pour une partie considérable des salariés, les catégories qui semblent en souffrir le plus sont les jeunes et les CSP-.

Les salariés sont moins nombreux à se dire gênés par le bruit au travail

Les nuisances dues au bruit au travail, ont-elles augmenté ou diminué ces dernières années ? La réponse à cette question n’est pas simple, peut-on dire à la lecture d’un sondage IFOP réalisé pour le compte de l’association Journée Nationale de l’Audition (JNA). D’une part, la part des salariés se disant gênés par le bruit et les nuisances sonores sur leur lieu de travail est repassée pour la première fois sous la barre des 50% : en 2021, ils sont 49% à être dans cette situation, contre 53% en 2020 et 60% en 2019.

D’autre part, après la longue période de télétravail imposée et les retours au bureau à la rentrée 2021, la sensibilité au bruit semble avoir augmenté. En effet, 30% de ces salariés ayant regagné le bureau se disent plus sensibles au bruit qu’avant. Ils sont d’ailleurs 47% à affirmer que le bruit est plus prononcé sur leur lieu de travail que chez eux lorsqu’ils télétravaillent (17%).

C’est dans l’industrie et le commerce que les salariés se plaignent le plus du bruit au travail

Il ressort de ce sondage que les catégories de salariés les plus touchés par le bruit au travail sont les CSP-, Catégories Socio-professionnelles populaires, (53%) et notamment les ouvriers (62%), devant les cadres et professions intellectuelles supérieures (49%). Par ailleurs, être non diplômé semble être plus propice à l’occupation d’emplois où les nuisances sonores sont plus présentes : 61% des actifs non diplômés se disent en effet gênés par le bruit, contre 55% de la population active possédant un niveau d’éducation inférieur au baccalauréat.

Les jeunes de moins de 35 ans constituent une autre catégorie particulièrement gênée par le bruit au travail (52% d’entre eux s’en plaignent). Enfin, 56% des Parisiens déclarent être gênés par le bruit sur leur lieu de travail. Quant aux secteurs les plus sujets au bruit au travail, d’après ce sondage ce sont l’industrie (67% et le commerce (58%), devant le BTP (53%).


A découvrir