CES 2014 : La vie connectée

Le marché des capteurs lié à l'activité physique a généré 407 millions
de dollars de revenus en 2012. Il devrait atteindre 5,6 milliards de
dollars d'ici 2017. Un marché florissant donc…

Avec plus de 350 exposants dans la catégorie Health & Fitness (Santé & Sport), la moisson du CES 2014 est riche en bracelets ou smartwatches qui mesurent tout : du pionnier dans le domaine, FitBit, aux petits derniers, Basis et Razer, ils sont presque tous présents sur le salon pour prendre une part du marché juteux, aux marges élevés que représente la tracking de l'activité physique et du bien-être. 

Commençons tout d'abord par le petit français qui devient grand, Withings (France). A l'origine, une offre simple, une balance à impédancemétrie*  reliée par Bluetooth à son ordinateur pour enfin pouvoir produire des courbes de poids autrement qu'à la main. Une levée de fonds plus tard, et Withings offre toute une panoplie de produits et d'applications bien-être : un tensiomètre, un tracker d'activité, un babyphone etc, ... Tout d'abord disponibles en France, ces produits dont les APIs sont ouvertes (comprenez, les produits et leurs applications peuvent être intégrées par des sites partenaires - plus d'une centaine à ce jour), se trouvent maintenant aux USA. Notons que ce marché fut initialement créé par Tanita, le leader mondial de la mesure de la masse graisseuse par impédancemétrie. 

Mais Withings n'est pas seul à proposer sa balance, au demeurant limitée en terme quantitatif puisqu'elle ne mesure que le poids et la masse graisseuse. En effet, Runstatic (Autriche) vient de lancer sa "Libra" qui évalue non seulement le taux de masse graisseuse, mais aussi la densité osseuse, le taux de masse hydrique, et la masse musculaire. Ce dernier, dont l'offre initiale se limitait aux sportifs très actifs (vélo, course à pied), a compris que le marché le plus juteux et l'acheteur typique se situait au niveau des personnes en surpoids léger et dont le niveau d'activité reste limité. C'est la réflexion qui a donné naissance à cette la balance connectée tout public. Un bracelet de tracking est lui aussi en préparation.

FitBit (USA - Silicon Valley), le pionnier du genre, semble un peu dépassé par l'assaut qu'il subit depuis 2 ans. En effet, sa position de leader commence à être ébréché par de nouveaux venus très créatifs comme Basis (USA - Silicon Valley), qui après une première levée de fonds pour son lancement il y a plus de 2 ans, vient de faire un autre tour de table à plus de $7 millions cette semaine. Au menu, un bracelet qui offre pléthore de fonctionnalités les plus avancées, et qui vise le marché "central", c'est-à-dire une population moyennement active. Un appareil féminin, avec bracelets bien pensés et interchangeables, des fonctions comme la mesure de la qualité du sommeil, de la température de la peau, des pas bien sûr, mais aussi de toute activité physique avec une granularité impressionnante.

En dehors de ces trois sociétés qui proposent des gadgets de mesure de l'activité et du bien-être assez différenciés, le marché de l'activité physique mesurée a attiré des dizaines de concurrents qui proposent des smartwatches avec très peu de différences compétitives: Vivofit (en association avec Garmin), LifeTrak, Tao Wellness ou Atlas en sont de bons exemples.

La montre Samsung, lancée à grand renfort de marketing n'offre pas autant de mesures que la belle montre de Basis, il en est de même avec Jawbone et Nike (Fuel Band), ces 2 derniers n'ayant même pas daigné se rendre au CES. Notons que malgré le fait que de grands acteurs arrivent en masse dans ce marché, la masse critique n'a toujours pas été atteinte et les volumes de vente restent faibles.

De fait, le grand leader qui ressort de mon shopping pour un bracelet smart est le tout nouveau Razer de Nabu. Pas encore disponible à la vente, prévue à partir d'avril 2014, le bracelet produit par le géant du jeu, promet d'être étanche (pas toujours le cas pour ses concurrents), de mesurer avec une précision inégalée les activités et le sommeil, d'offrir des alertes très discrètes avec un double écran intégré dans le bracelet. Un véritable couteau suisse qui résonne comme un pavé dans la mare des smartwatches. 

Enfin, je ne peux pas finir ce billet sans mentionner l'activité mesurée pour les animaux domestiques en plein essort aux USA, et donc bientôt en France, avec le premier acteur du marche PetBit. Celui-ci, ne riez pas, mesure l'activité de son animal préféré 24/7, lui donne des objectifs minceur, si si,  et produit des courbes dignes des smartwatches pour humains !

*mesure de la masse graisseuse par capteurs qui libèrent un courant de très faible intensité qui part d'un pied, traverse le corps et "ressort" par l'autre pied. Le principe est basé sur le fait qu'il est plus difficile pour l'électricité de passer à travers les graisses qu'à travers l'eau

Avec plus de 350 exposants dans la catégorie Health & Fitness (Santé & Sport), la moisson du CES 2014 est riche en bracelets ou smartwatches qui mesurent tout : du pionnier dans le domaine, FitBit, aux petits derniers, Basis et Razer, ils sont presque tous présents sur le salon pour prendre une part du marché juteux, aux marges élevés que représente la tracking de l'activité physique et du bien-être. 

Commençons tout d'abord par le petit français qui devient grand, Withings (France). A l'origine, une offre simple, une balance à impédancemétrie*  reliée par Bluetooth à son ordinateur pour enfin pouvoir produire des courbes de poids autrement qu'à la main. Une levée de fonds plus tard, et Withings offre toute une panoplie de produits et d'applications bien-être : un tensiomètre, un tracker d'activité, un babyphone etc, ... Tout d'abord disponibles en France, ces produits dont les APIs sont ouvertes (comprenez, les produits et leurs applications peuvent être intégrées par des sites partenaires - plus d'une centaine à ce jour), se trouvent maintenant aux USA. Notons que ce marché fut initialement créé par Tanita, le leader mondial de la mesure de la masse graisseuse par impédancemétrie. 

Mais Withings n'est pas seul à proposer sa balance, au demeurant limitée en terme quantitatif puisqu'elle ne mesure que le poids et la masse graisseuse. En effet, Runstatic (Autriche) vient de lancer sa "Libra" qui évalue non seulement le taux de masse graisseuse, mais aussi la densité osseuse, le taux de masse hydrique, et la masse musculaire. Ce dernier, dont l'offre initiale se limitait aux sportifs très actifs (vélo, course à pied), a compris que le marché le plus juteux et l'acheteur typique se situait au niveau des personnes en surpoids léger et dont le niveau d'activité reste limité. C'est la réflexion qui a donné naissance à cette la balance connectée tout public. Un bracelet de tracking est lui aussi en préparation.

FitBit (USA - Silicon Valley), le pionnier du genre, semble un peu dépassé par l'assaut qu'il subit depuis 2 ans. En effet, sa position de leader commence à être ébréché par de nouveaux venus très créatifs comme Basis (USA - Silicon Valley), qui après une première levée de fonds pour son lancement il y a plus de 2 ans, vient de faire un autre tour de table à plus de $7 millions cette semaine. Au menu, un bracelet qui offre pléthore de fonctionnalités les plus avancées, et qui vise le marché "central", c'est-à-dire une population moyennement active. Un appareil féminin, avec bracelets bien pensés et interchangeables, des fonctions comme la mesure de la qualité du sommeil, de la température de la peau, des pas bien sûr, mais aussi de toute activité physique avec une granularité impressionnante.

En dehors de ces trois sociétés qui proposent des gadgets de mesure de l'activité et du bien-être assez différenciés, le marché de l'activité physique mesurée a attiré des dizaines de concurrents qui proposent des smartwatches avec très peu de différences compétitives: Vivofit (en association avec Garmin), LifeTrak, Tao Wellness ou Atlas en sont de bons exemples.

La montre Samsung, lancée à grand renfort de marketing n'offre pas autant de mesures que la belle montre de Basis, il en est de même avec Jawbone et Nike (Fuel Band), ces 2 derniers n'ayant même pas daigné se rendre au CES. Notons que malgré le fait que de grands acteurs arrivent en masse dans ce marché, la masse critique n'a toujours pas été atteinte et les volumes de vente restent faibles.

De fait, le grand leader qui ressort de mon shopping pour un bracelet smart est le tout nouveau Razer de Nabu. Pas encore disponible à la vente, prévue à partir d'avril 2014, le bracelet produit par le géant du jeu, promet d'être étanche (pas toujours le cas pour ses concurrents), de mesurer avec une précision inégalée les activités et le sommeil, d'offrir des alertes très discrètes avec un double écran intégré dans le bracelet. Un véritable couteau suisse qui résonne comme un pavé dans la mare des smartwatches. 

Enfin, je ne peux pas finir ce billet sans mentionner l'activité mesurée pour les animaux domestiques en plein essort aux USA, et donc bientôt en France, avec le premier acteur du marche PetBit. Celui-ci, ne riez pas, mesure l'activité de son animal préféré 24/7, lui donne des objectifs minceur, si si,  et produit des courbes dignes des smartwatches pour humains !

(1) mesure de la masse graisseuse par capteurs qui libèrent un courant de très faible intensité qui part d'un pied, traverse le corps et "ressort" par l'autre pied. Le principe est basé sur le fait qu'il est plus difficile pour l'électricité de passer à travers les graisses qu'à travers l'eau


A découvrir

Valerie Orsoni

Valérie Orsoni est experte dans les domaines du coaching, du bien-être et de la minceur. Elle est coach de stars, nutritionniste, et très souvent invitée sur les plateaux de TV des deux côtés de l'Atlantique.
Créatrice du site minceur de coaching pionnier du genre, www.LeBootCamp.com, qui a coaché plus de 1,200,000 femmes dans plus de 38 pays.
Image du jeu Wii et Sony Move MyBodyCoach.

Elle est l'auteur de 24 ouvrages publiés dans 10 pays, dont :
"LeBootCamp, Programme Minceur", 2015, Hachette
"LeBootCamp - 200 Recettes", 2016, Hachette
"Le sarrasin : tous les secrets de la graine miracle", 2013
"Un Corps de Rêve pour les Nuls" aux Editions First/Les Nuls, 2012

Tous les livres de Valérie Orsoni sur Amazon.fr