Pétrole de schiste : le pionnier Chesapeake en banqueroute

10 MILLIONS $
Le forage d'un puit de gaz de schiste coûterait près de 10 millions de
dollars.

Critiqué, car fortement polluant, le gaz et le pétrole de schiste ont connu leurs heures de gloire en 2014 lorsque les prix du brut avaient atteint des records historiques. Depuis quelques années, toutefois, le prix du pétrole avait mis en difficulté les entreprises spécialisées dans l’extraction du pétrole de schiste… et la crise du Covid-19 aura fini de les achever. C’est en tout cas ce qui est arrivé à Cheasapeake Energy.

Cheasapeake Energy : pionnier du gaz de schiste

Fondé en 1989, le pétrolier Chesapeake Energy a connu un succès majeur lors du boom du gaz et du pétrole de schiste dont il est l’un des pionniers de l’extraction. Le succès est tel qu’en 2006 l’entreprise intègre l’indice S&P 500, soit les 500 plus grosses capitalisations américaines. Mais, depuis 2018, alors que les prix du pétrole en Bourse ont rechuté, l’extraction à partir du schiste devient trop chère et les problèmes commencent.

La crise du Covid-19 et la guerre que se sont lancées l’Arabie Saoudite et la Russie sur les prix du pétrole, qui ont causé une chute drastique des prix en Bourse, ont achevé Chesapeake Energy : en un an, la valeur de l’action a chuté de près de 400 dollars à… 11 dollars. Sur la seule année 2020, la valeur a chuté de 93%.

Faillite et sauvegarde

Selon les informations de Reuters, Chesapeake Energy a officiellement rempli les papiers pour se déclarer en faillite le samedi 27 juin 2020. Elle devient le plus gros producteur de pétrole américain à se déclarer en faillite depuis plusieurs années.

La faillite était attendue et inévitable : sur le seul premier trimestre 2020, à cause de la chute des prix du brut, les pertes ont atteint 8 milliards de dollars


A découvrir