Le chômage baisse-t-il vraiment ?

12,6 %
Le gouvernement a annoncé une baisse de 12,6% du nombre dechômeurs de
catégorie A en 2021.

Communiqué de victoire, jamais le chômage n’a été aussi bas !

Remarquable.

Sauf que si l’on sait que l’on peut discuter de tout sauf des chiffres, il est tout de même important de discuter aussi des chiffres, même si le gouvernement ne le veut pas.

C’est valable pour le covid, comme pour le chômage.

Dans les entrées, le tableau ci-dessus, c’est les « nouveaux » chômeurs. La baisse est significative sur les licenciements économiques. C’est facile en ayant dépensé 200 milliards de quoi qu’il en coûte !

Donc la baisse des entrées n’est pas significative. Il n’en reste pas moins que cela fait moins de nouveaux chômeurs, mais pour de mauvaises raisons !

Le plus intéressant, c’est évidemment le tableau ci-dessous des sorties.

Avec presque 45 % d’augmentation, les radiations administratives sont sensiblement en hausse.

Les cessations d’inscription pour défaut d’actualisation en hausse de 5.4 % sur un an représentent sur un seul trimestre 219 000 chômeurs en moins !

Facile.

Facile aussi les congés maladie.

Il n’en reste pas moins que sur un an les « reprises » d’emplois sont en hausse ce qui est une bonne nouvelle. Mais ce sont 127 000 emplois sur 580 000 sur le dernier trimestre.

Il n’y a donc pas, objectivement, de quoi pavoiser sur la baisse du chômage. Derrière les « communiqués » de victoire, se cache en réalité une vérité nettement moins reluisante.

C’est le quoi qu’il en coûte qui fait baisser le chômage en réduisant les entrées, et ce sont les radiations administratives qui de l’autre de côté amplifient ce mouvement en augmentant les sorties.

Il est donc très important de nuancer très fortement les affirmations gouvernementales.

Les chiffres effectivement se discutent et s’analysent!

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.