Le chômage chez les seniors inquiète la Cour des comptes

7
7% des personnes âgées entre 55 et 64 ans seraient sans activité,
selon le ministère du Travail.

La difficulté pour les seniors de trouver un emploi après 50 ans pousse la Cour des comptes à demander au gouvernement de prendre ses dispositions.

Un tiers des personnes de plus de 50 ans au chômage depuis plus de 2 ans

C’est un sujet qui pourrait faire de l’ombre au projet de réforme des retraites. La Cour des comptes alerte sur la situation des plus de 50 ans ayant perdu leur emploi. La durée sans activité augmente dans cette catégorie de population, à tel point que 37,8% des demandeurs d’emploi de 50 ans ou plus sont depuis deux ans au chômage, contre 22,3% parmi l’ensemble des demandeurs d’emploi.

Un phénomène qui coûte cher aux collectivités publiques. « Le coût de la prise en charge des seniors touchés par les mesures de report d’âge de liquidation des droits à la retraite et qui se trouvent exclus du marché du travail s’élevait, au début 2018, à plus de 700 millions d’euros au titre de la solidarité nationale et près de 800 millions pour le régime d’assurance chômage. », note le rapport des Sages.

Un « suivi permanent » recommandé

La Cour des comptes souligne « un risque de précarité pour les seniors exclus du marché du travail » et « un coût croissant pour la collectivité ». D’après les estimations du ministère du Travail, 7% des personnes âgées de 55 à 64 ans seraient au chômage. Et à partir de 61 ans, près d’une personne non-retraitée sur quatre serait en situation d’inactivité. La faute aux entreprises trop « réticentes à recruter des salariés âgés », note le rapport.

Pour y remédier, la Cour des comptes préconise « un suivi permanent » et une meilleure prise en compte de cette situation « dans les études d’impact des prochaines réformes des retraites ». Dans le projet de réforme des retraites, le gouvernement a émis quelques propositions pour favoriser l’emploi des seniors, notamment par la mise en place d’un bonus-malus sur les cotisations d’assurance chômage des entreprises. Sera-t-il suffisant ?


A découvrir