« En conduisant sans assurance, on peut ruiner son existence »

60 %
Le conducteur sans assurance est, dans 60% des cas, un homme de moins
de 35 ans.

Le Fonds de Garantie des assurances obligatoires de dommages, a dévoilé jeudi 24 septembre, en exclusivité au Figaro et à Europe 1, les chiffres mettant en avant la hausse du nombre de conducteurs sans assurance.

En France, 800.000 conducteurs roulent sans assurance

Ils sont de plus en plus nombreux. Les conducteurs sans assurance se multiplient, ils seraient aujourd'hui 800.000, c'est en tout cas ce qu'a dévoilé en exclusivité jeudi 24 septembre, le Fonds de Garantie des assurances obligatoires de dommages à Europe 1 et au Figaro. En 2019, ces conducteurs sans assurance ont engendré de nombreux accidents portant à 28.469, le nombre de leurs victimes.

Le Fonds de Garantie des assurances obligatoires de dommages, qui a pour mission d'indemniser les victimes ou leurs familles (en cas de décès de la victime), lorsque le conducteur responsable de l'accident n'a pas souscrit d'assurance. En 2019, le Fonds a indemnisé les victimes à hauteur de 116 millions d'euros. Cette somme a connu une baisse de 3,3% en comparaison à l'année 2018, cela s'explique seulement par la baisse du nombre de dossiers à traiter. Mais au regard de la tendance sur les dernières années, depuis 2014, cette somme a augmenté de 42%.

Le profil du conducteur sans permis est très souvent celui d'un homme d'une trentaine d'années au chômage

Le Fonds de Garantie des assurances obligatoires de dommages dresse également le profil du conducteur sans assurance type. Il s'agira d'un homme de moins de 35 ans dans 60% des cas. Le conducteur est également souvent chômeur (31%) ou ouvrier (24%). Ainsi, c'est le conducteur sans assurance type qui fait parti d'une classe sociale modeste et fait souvent face à des difficultés financières, qui peuvent expliquer le choix de ne pas prendre d'assurance.

La nouvelle campagne de sensibilisation du Fonds de Garantie des assurances obligatoires de dommages, « En conduisant sans assurance, on peut ruiner son existence », tend à rappeler au conducteur qui ferait le choix de ne pas souscrire à un contrat d'assurance, qu'il risque beaucoup, puisqu'il peut devenir débiteur à vie.


A découvrir