Poutine est-il fou ou sommes nous stupides ? Alerte à l'extension du conflit

45 %
Le rouble s'est effondré de 45% depuis le 1er janvier 2022 par rapport
au dollar.

La guerre dure depuis maintenant 18 jours et l’Ukraine est dans une situation humanitaire difficile, pourtant la guerre en Ukraine, et les opérations militaires russes ne sont qu’un paramètre finalement d’un contexte bien plus large.

Au-delà de l’émotion parfaitement compréhensible face aux images forcément douloureuses, il est important de se sortir de ce « pathos » ambiant qui empêche de réfléchir bien évidemment et de saisir un tableau d’ensemble nettement plus complexe, mais également encore plus effrayant pour les amateurs de « bonnes nouvelles » et « autres raisons d’espérer ».

Il n’y a hélas, à court terme pas beaucoup de raisons de penser que nous allons vers des réjouissances et de l’insouciance.

Que se cache-t-il derrière ce conflit ?

Un mobile.

Lequel ?

Une immense négociation entre les Etats-Unis, l’Europe, la Russie et la Chine pour le partage du monde.

C’est un peu un nouveau Yalta que demande Poutine et Xi Jinping le leader chinois.

Cette « une » de Marianne est assez remarquable, non pas parce que le dossier contenait, avec un contenu assez affligeant par rapport au titre, mais oser cette « une » là était déjà courageux de la part de l’hebdomadaire qui communique ici LE mobile de la guerre et la raison pour laquelle cette guerre devrait être durable et importante, à la hauteur des enjeux.

A ce jour, les Etats-Unis ne veulent rien accorder à l’axe Sino-Russe.

Alors que va-t-il se passer?

La poursuite de la montée des tensions a minima.

En réalité, je pense que nous sommes face à la première étape de l’extension du conflit en dehors des frontières ukrainiennes et à son internationalisation.

Ce week-end, il y a eu plusieurs évènements.

La Russie, après avoir prévenue, a bombardé une base proche de la frontière polonaise, une base qui sert de camps d’entraînement pour les « mercenaires » étrangers qui viennent soutenir l’Ukraine, et de point de livraison des armes envoyées par l’Otan à l’armée ukrainienne et qui font tant de dégâts dans les colonnes de chars russes.

L’Iran a bombardé avec 12 missiles balistiques une base américaine en Irak du côté d’Erbil, une base où s’entraîneraient des agents du Mossad israéliens

Mais ce n’est pas tout, j’ai également détecté quelques autres signaux faibles signalant une entrée active de la Chine aux cotés de la Russie ce qui donne une tournure totalement différente au conflit et aux négociations qui se déroulent entre les grands et les puissants de ce monde.

L’ensemble de ces éléments, je vous les explique dans mon Flash Stratégie spécial intitulé « Alerte rouge extension du conflit en cours ». Nous avons au mieux 15 jours pour mettre nos affaires en ordre avant que les premiers impacts économiques majeurs nous frappent de plein fouet. Peut-être aurons nous trois semaines. Si la trajectoire des évènements n’est pas infléchie par une négociation réussie entre l’Est et l’Ouest, alors la fin du mois de mars sera difficile et avril très difficile.

Dans le Flash « Alerte rouge extension du conflit en cours » je vous explique ce qu’il se passe réellement sous les radars avec l’analyse des signaux faibles, je vous dresse la liste des impacts économiques majeurs à court terme et du rôle de la Chine dans le bazar à venir, et enfin, peut-être le plus important je vous indique les mesures d’urgence à prendre immédiatement pour vous protéger, vous, votre famille comme votre patrimoine.

Le Dossier « Alerte rouge extension du conflit en cours » est téléchargeable dans vos espaces lecteurs ici. Pour ceux qui veulent aller plus loin et s’abonner, tous les renseignements sont ici.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.