La FED augmente son bilan de plus de 260 milliards !

4.019
Depuis le 4 septembre 2019, le bilan de la FED est passé de 3.759 à
4.019 milliards de dollars.

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Haaaaa…. La FED, c’est une belle machine.

Une machine à imprimer.

Je voudrais la même machine dans ma cave, mais pour nous les gueux, cela relève de la justice et lorsque vous imprimez de la fausse monnaie il ne manquera pas de pandore pour vous faire expier cette terrible faute.

Surtout mes amis, ne commencez donc pas à vous inspirer de la FED.

Eux ont le droit. C’est le terrible privilège de battre monnaie !

Bref.

Depuis le 4 septembre 2019, le bilan de la FED est passé de 3.759 à 4.019 milliards de dollars.

Soit, la modique somme de 260 milliards de dollars.

Cela dénote un besoin de financement de l’économie !

Et oui…

Cela nous enseigne plusieurs choses.

La première c’est que l’économie américaine ne supporte pas le Tapering !

Le premier à avoir utilisé le terme de tapering fut Ben Bernanke en 2013 pour annoncer que la banque centrale américaine allait mettre progressivement fin à sa politique de quantitative easing à savoir les injections d’argent ! La baisse que vous voyez sur la courbe qui représente le montant de bilan de la FED, c’est justement ce Tapering et la réduction du bilan de la FED.

Cela n’aura pas duré longtemps.

Second enseignement, entre les injections quotidiennes sur le marché du REPO et les rachats d’actifs (QE), il manque de l’argent pour assurer le financement de l’économie et en particulier l’achat de bons du Trésor US qui ne sont rien d’autre que des titres de dettes américaines.

Le troisième enseignement c’est que l’économie américaine a besoin chaque année de plus en plus de dettes et d’argent pour se maintenir. Cette monnaie sert, en réalité, à assurer la solvabilité du système.

Conclusion ?

Le Tapering comme la hausse des taux étaient une chimère de communication destinée à faire croire que tout allait bien et que la FED saurait normaliser sa politique monétaire.

Manifestement, entre les nouvelles baisses de taux, et les nouvelles injections, la « normalisation » n’était pas si évidente que cela et l’économie ne pouvait pas la supporter. Sous la pression des faits et de la réalité, la FED vient de faire marche arrière.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae.


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.