Crise Covid : le FMI salue les mesures économiques prises par la France

0,4 %
Selons les calculs du FMI, la baisse des impôts de production engagée
au plus fort de l'épidémie a été équivalente à 0,4 point de PIB.

Dans un rapport sur la gestion par la France de la crise économique provoquée par le Covid-19, le Fonds monétaire international (FMI) salue l’ampleur et l’adéquation des mesures économiques prises, ainsi que la rapidité et la souplesse de leur mise en œuvre.

Un soutien massif au plus fort de la crise et un plan de relance bien orienté

Satisfecit pour le Fonds monétaire international (FMI) : globalement, la réponse économique de la France à la crise du Covid-19 a été à la hauteur des enjeux. Les dispositifs mis en place par l’Etat ont soutenu efficacement les entreprises et les salariés et ont largement limité l’impact économique de la crise sanitaire, estime le FMI dans un rapport sur le sujet.

Le FMI salue la détermination de la France pour soutenir les entreprises les plus touchées aussi longtemps que la crise sanitaire durera et le choix de mettre en œuvre en parallèle un plan de relance ambitieux, qui favorise le développement d’une économie plus verte, plus compétitive et plus inclusive. En même temps, l’institution insiste sur l’importance d’élaborer dès à présent une stratégie de rééquilibrage des finances publiques, qui pourrait être mise en œuvre une fois la reprise fermement ancrée.

Pour le FMI, en termes de productivité et d’égalité des chances, la France pourrait mieux faire

Le FMI se réjouit de la mise en place de mesures de soutien ambitieuses, pour un montant total équivalent à 22% du PIB 2020. « La réponse budgétaire de la France a été précoce, souple et à la hauteur du choc », peut-on lire dans le rapport.

En même temps, le FMI tient à rappeler que les problèmes structurels de l’économie française n’ont pas disparu : on pense aux niveaux élevés de la dette publique et privée, à une hausse insuffisamment rapide de la productivité et à l’inégalité des chances. Selon l’estimation du FMI, le PIB français devrait se contracter de 9% en 2020, avant une reprise et une croissance de l’ordre de 5,5% en 2021.


A découvrir