François Hollande a fait économiser 13,7 millions d'euros au palais de l'Elysée depuis son élection

La présidence de la République aura coûté plus de 101 millions d'euros
en 2013.

Certains diront que c'est déjà ça. D'autres s'étonneront de la faiblesse d'une telle somme, comparé à la facture annuelle du palais de l'Elysée. D'après les chiffres contenus dans le projet de loi de règlement examiné ce moi-ci par le Parlement, la présidence de la République coûterait (un peu) moins cher au contribuable.

 

Le chômage augmente, le déficit ne diminue pas, mais François Hollande peut afficher à son palmarès des dépenses moins importantes, en ce qui concerne la présidence de la République.

Elysée : 13,7 millions d'euros économisés par François Hollande en deux ans

D'après le projet de loi de règlement du budget 2013, examiné courant juin par le Parlement, l'Elysée aurait dépensé 101,1 millions d'euros en 2013, soit 2,5 % de moins qu'en 2012. Des chiffres qui viennent s'ajouter à la précédente réduction des dépenses de l'Elysée, l'année précédente, de 11 % par rapport à 2011. Après deux ans au pouvoir, ce sont ainsi 13,7 millions d'euros qui auraient été économisés par François Hollande.

Effectifs et voyages présidentiels à la baisse

En ce qui concerne la réduction des dépenses, les économies réalisées sont à aller chercher du côté du personnel, et des voyages diplomatiques du chef de l'Etat. En effet, alors que 64 % des dépenses représentent les charges du personnel de l'Elysée, les effectifs de la présidence de la République ont diminué de 22 personnes en 2013 pour atteindre 836. Et alors que les déplacement présidentiels ont coûté 14,75 millions d'euros en 2013, ils n'ont coûté "que" 14,4 millions d'euros en 2012 du fait d'une activité diplomatique plus faible.

L'Elysée diminue son budget fleurs

A noter également que l'Elysée a réduit son budget fleurs de 18 % et que le coût des denrées pour un plateau repas a été ramené de 3,88 euros à 3,77 euros pour atteindre 140 000 euros d'économies sur les aliments et les boissons. A noter enfin que les cadeaux diplomatiques sont passés de 187 000 euros en 2012 à 126 000 euros en 2013. Enfin, désolé pour les enfants, le coût du célèbre Arbre de Noël de l'Elysée a diminué de 8 %. Des économies de bout de chandelles avez-vous dit ?  


A découvrir

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.