Gouvernement : quelles sont les réformes prévues en 2018 ?

1,7 %
En 2017, la croissance économique a été de 1,7 %, soit plus que prévu.

Ils ont encore « du pain sur la planche », a déclaré le Premier ministre à l’issue d’un séminaire gouvernemental de rentrée le 3 janvier. Au boulot ! 

Objectif : transformer le pays

Au menu de cette rentrée 2018 pour le gouvernement, pas moins d'une dizaine de textes de loi sont prévus pour le premier semestre - alimentation, logement,  assurance-chômage,  formation professionnelle,  apprentissage,  croissance et transformation des entreprises, programmation militaire, procédure pénale et sécurité du quotidien.

En somme, « nous avons encore beaucoup de réformes et de transformations à concevoir, à mettre en œuvre, à expliquer », a dit le chef du gouvernement.

Édouard Philippe a précisé vouloir, de concert avec le président de la République, poursuivre l'élan de « transformation » du pays.

Pour y parvenir, le gouvernement va défendre « le projet social », en mettant l’accent sur la formation professionnelle, le plan "Logement d'abord", la stratégie de lutte contre la pauvreté et le plan autisme. 

Aéroport, routes et asile

Le gouvernement devrait en outre dire, au cours du mois de janvier, si oui ou non, un aéroport sera construit à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes ; et s’il compte maintenir l'abaissement à 80 km/h de la limitation de vitesse sur les routes secondaires à double sens, au lieu de 90 km/h. 

Autre projet de loi d’ampleur, prévu pour février 2018, celui baptisé asile-immigration. Il vise, pour les personnes relevant de l'asile, à « mieux les accueillir, statuer rapidement sur leur cas, mieux les intégrer ». Mais l’idée de refondre l’asile et de changer en profondeur la politique d’accueil de la France inquiète les associations de défense et d’aide aux migrants. 

Dans tous les cas, le premier semestre de cette nouvelle année devrait être chargé en débats houleux, réformes d’ampleur et possibles reculades ou avancées !


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.