La seule question à se poser : « Est-ce que nous sommes en guerre ? »

43 %
43% des importations européennes de gaz proviennent de Russie.

La semaine dernière le risque majeur était de se retrouver confronté à une nouvelle crise de la zone euro en raison de nos divergences économiques.

Une semaine après, nos problèmes monétaires semblent bien secondaires alors que Vladimir Poutine vient de mettre en alerte ses forces nucléaires et que l’Ukraine semble tenir et résister au maître du Kremlin infligeant de sévères pertes à l’armée russe.

En une semaine nous passons d’un risque de crise financière à un risque de troisième guerre mondiale. Rien que ça !

Alors, désormais, il n’y a qu’une seule question à se poser.

Est-ce que nous sommes en guerre ?

Bien évidemment, l’Ukraine est déjà en guerre contre la Russie. Des rumeurs également de guerre de la Biélorussie contre l’Ukraine.

Mais, nous, les pays de l’Ouest, sommes-nous déjà entrés en guerre sans le savoir vraiment contre la Russie ?

Ce n’est pas impossible et je partage avec vous ici quelques analyses, considérations, réflexions et hypothèses.

Chaque nouvelle heure amène son lot de nouvelles informations qui vont toutes, pour le moment, dans le sens de la montée des tensions et de l’aggravation de la situation.

Restons humbles face à la grande histoire qui s’écrit sous nos yeux. Restons sages, nuancés, et pondérés dans un monde qui sombre dans la folie.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.