Harry et Meghan se séparent de huit millions d'euros de cadeaux de mariage

4,5 millions ?
La sécurité pour le mariage d'Harry et de Meghan aurait coûté jusqu'à
4,5 millions d'euros.

Le couple fraîchement marié a en effet renvoyé pour huit millions d’euros de cadeaux de mariage, Kensington Palace les ayant trouvés trop publicitaires.

Harry et Meghan, des mariés couverts de cadeaux

La monarchie britannique ne rigole vraiment pas avec l’étiquette. Il est hors de question qu’un prince et sa belle épouse puissent servir d’icône publicitaire. C’est pour cette raison qu’Harry et Meghan Markle, récemment mariés, ont dû renvoyer pas moins de huit millions d’euros de cadeaux de mariage. Des présents jugés trop publicitaires par Kensington Palace.

En tant que personnalités très en vue, et membres de la famille royale, il fallait bien se douter qu’Harry et Meghan recevraient de nombreux cadeaux de mariage, après leur noce, le 19 mai dernier. Des cadeaux venus de toute l’Angleterre, voire parfois d’un peu plus loin, envoyés par des particuliers, ou de grandes marques. Ces dernières comptant bien sur les jeunes époux en vogue pour faire grimper leurs ventes.

Kensington Palace ne transige pas avec le protocole

Mais c’était sans compter la vigilance de Kensington Palace. Le protocole veut d’ailleurs que tout cadeau fait à une personnalité royale revient à la monarchie, après la mort de son destinataire. Et il ne s’agit là que des cadeaux autorisés. Les autres étant purement et simplement renvoyés à leurs expéditeurs. C’est typiquement ce qui vient de se passer.

Meghan et Harry avaient pourtant prévenu leurs fans. Plutôt que de leur offrir un cadeau, ils avaient indiqué le nom d’associations caritatives qui leur tiennent à cœur, afin que le grand public effectue des dons, en l’honneur du duc et de la duchesse du Sussex.


A découvrir

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.