Crédit immobilier : la hausse des taux se confirme en avril 2020

3 %
La production de crédits immobiliers est en baisse de 3% en avril 2020
sur un an.

Publié le 5 avril 2020, le dernier baromètre des taux des crédits immobiliers de l’Observatoire du Crédit Logement/CSA ne laisse pas place au doute : la tendance est à la hausse. Les taux des crédits ont augmenté en avril 2020 comme ils l’ont fait en mars 2020. Mais, pour l’instant, les taux des crédits restent très bas.

Les taux des crédits immobiliers sont en hausse en France

Tous les professionnels s’y attendaient : les taux des crédits immobiliers en France sont en hausse. La raison est double : d’un côté la crise du coronavirus, le confinement et la crise financière ont fait chuter drastiquement le nombre de demandes de prêts en avril 2020 (-25% sur un trimestre glissant) et la production de prêts (-22,8% sur un trimestre glissant) ; de l’autre côté, la Haute Autorité de Stabilité Financière (HSCF) avait demandé fin 2019 aux banques de durcir leurs conditions d’octroi des prêts et de faire très attention au taux d’usure et à la durée des crédits.

Résultat : le taux moyen des crédits en avril 2020 grimpe à 1,17% contre 1,15% en mars 2020 selon l’Observatoire du Crédit Logement/CSA. Une petite augmentation, 0,02%, qui a toutefois son importance puisqu’elle donne la tendance : les taux des crédits immobiliers sont bien en train de grimper.

Or, qui dit taux plus élevés dit capacités d’emprunt réduites, surtout pour les ménages qui font de gros efforts, en termes de revenus, et qui n’ont pas un apport très important à mettre dans le projet.

Les taux restent malgré tout très bas

Si les taux augmentent, les crédits sont toujours très bon marché : le taux moyen dans le neuf est de 1,19% en avril 2020 (en hausse de 0,03% sur un mois) tandis que dans l’ancien il est de 1,19% (en hausse de 0,02% sur un mois). On notera également une légère augmentation de la durée moyenne des crédits qui grimpe à 231 mois en avril 2020, soit 2 mois de plus qu’en mars 2020.

Et si désormais les taux sont effectivement plus hauts que le niveau très bas de décembre 2019 (1,12% en moyenne, du jamais vu), ils restent bien moins élevés que ceux de décembre 2018 (1,43%) et, surtout, des années post-crise économique de 2008. En décembre 2012, le taux moyen des crédits était de 3,21%, quasiment trois fois plus.


A découvrir