Christine Lagarde coupable de « négligence » mais dispensée de peine !!

400 MILLIONS €
Dans l'affaire Tapie l'Etat français a versé 400 millions d'euros à
l'homme d'affaires.

Qu’elle est belle la justice des puissants !

« Arbitrage Tapie : Christine Lagarde coupable de « négligence » mais dispensée de peine »…

Comprenez-moi bien, je ne veux même pas comprendre les ressorts de cette affaire judiciaire.

Je ne veux pas même faire l’effort de lire les résumés et autres synthèses.

Je ne vois qu’une très grande, qu’une immense contradiction dans les termes mêmes du titre.

« Coupable mais dispensée de peine. »

Nous, vu d’en bas, nous sommes rarement dispensés de peine quand nous sommes coupables même de délits légers.

Tenez, la dernière fois, j’étais en retard et je conduisais mes enfants au centre de loisirs… Je les conduisais un peu vite aux dires du pandore pour le moins sympathique qui a contrôlé ma vitesse aux jumelles, planqué derrière un recoin ! Vitesse limitée à 50… j’étais à 71 retenus !

Coupable donc (et à juste titre), pourtant à ma décharge, il n’y a sur cette portion de route aucun piéton : il faut dire que c’est un morceau de deux voies… avec des rails de chaque côté et une ligne bien droite. Bref, coupable donc, pourtant il y a des circonstances atténuantes… Pourtant, point d’exemption de peine.

Je pense que la prochaine fois, je signerai un chèque de plus de 400 millions d’euros aux frais de mes « con-tribuables » de « con-citoyens », car de toute évidence, dans un tel cas, l’exemption de peine est reine.

Après l’irresponsable « responsable mais pas coupable »

« La Cour de justice de la République a déclaré lundi la directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde coupable de « négligence » dans l’affaire de l’arbitrage Tapie en 2008, mais l’a dispensée de peine.

L’ancienne ministre de l’Économie, dont le casier judiciaire ne fera pas mention de cette condamnation, n’est pas venue assister à la lecture de l’arrêt, retenue pour « raisons professionnelles » à Washington selon son avocat Patrick Maisonneuve.

D’ailleurs, la cour a noté que « elle a rendu inéluctable l’appropriation par les époux Tapie d’une somme de 45 millions euros, correspondant à leur prétendu préjudice moral »… Et il s’agit du préjudice moral le plus élevé de l’histoire de France !

Mais la justice sait être tendre et clémente !

« Malgré cette culpabilité, la CJR a estimé que la « personnalité » de la patronne du FMI et sa « réputation internationale », ainsi que le fait qu’elle bataillait à l’époque contre une « crise financière », plaidaient en sa faveur et justifiaient de la dispenser de peine »…

Ben comme la dame était occupée par d’autres dossiers super importants, elle n’a pas vu quand il a fallu signer le chèque.

Ce qui donne, pour mes deux points et mon PV de 90 euros sans dispense de peine, « j’étais pressé, fallait que j’aille travailler et j’avais autre chose à faire que de respecter les règles »… Sauf que moi, je me suis fait avoir (et j’ai la dignité de ne pas le contester).

Bref, la justice, dans notre pays, aujourd’hui comme hier, est rendue en fonction de votre rang et de votre puissance.

C’est bien le problème : depuis l’abolition des privilèges, nous avons reconstitué une caste de profiteurs qui font les lois, et fait appliquer les lois contre le peuple, à son propre profit, tout en y échappant.

La démocratie nous a été volée depuis bien trop longtemps.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae


Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.