Livret A : la collecte à son plus haut historique en 2020

14 %
En 2020, l'épargne réglementée constituait 14% du patrimoine des
ménages, contre 8,5% en 2019.

On s’y attendait, les chiffres publiés par la Banque de France aujourd’hui le confirment : en 2020, le Livret A a enregistré sa collecte la plus conséquente depuis 2012. Au cours de l’année écoulée, les Français ont déposé sur ce support d’épargne 167 milliards d’euros pour ne retirer que 140 milliards d’euros, soit une collecte nette de 26 milliards d’euros.

Épargne réglementée : la collecte a bondi de 132% en 2020

Tout au long de la seconde moitié de 2020, la Banque de France avait parlé d’une collecte record sur les produits d’épargne, présageant que cette première année de Covid-19 batte les records en matière d’épargne des ménages. Les chiffres définitifs publiés aujourd’hui nous apprennent que ces prévisions se sont matérialisées : en 2020, la collecte nette sur les produits d’épargne réglementée a représenté 26 milliards d’euros, du jamais vu depuis 2012. Et sur un an, la progression a été de 134,2%.

Au 31 décembre 2020, 55,7 millions de Français détenaient un Livret A. Le taux de détention s’établissait donc à 81,5% en 2020, soit le même niveau qu’en 2019. À fin 2020, nos compatriotes y détenaient une épargne cumulée de 303,8 milliards d’euros. Depuis le 31 décembre 2019, l’encours des Livrets A a progressé de 27,8 milliards d’euros (+9,3%). Depuis 1994, il s’agit du cinquième plus fort taux de croissance nominal de l’encours de livret A, après 2012 (+15,8%), 2008 (+15,6%), 2009 (+15,6%) et 2011 (+11,6%).

Les versements sur les contrats d’assurance-vie explosent

Mais le Livret A, bien qu’il soit le produit d’épargne réglementée le plus prisé par les Français, n’est pas le seul support d’épargne. En tout, au cours de l’année 2020, 814 milliards d’euros ont été déposés sur les produits d’épargne réglementée par les ménages. Le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) n’en représentent qu’un peu plus de la moitié (429 milliards d’euros).

Si l’épargne réglementée a autant progressé, c’est aussi dû au succès de l’assurance-vie. Les versements sur les contrats d’assurance-vie en unités de compte se sont établis à 17 milliards d’euros en 2020, contre 2 milliards en 2019. L’assurance-vie reste le placement le plus important du patrimoine financier des ménages (38% en 2020, comme en 2019), les supports en unités de compte en représentant à eux seuls 7%.


A découvrir