Construction de maisons individuelles : l'activité reprend

5,3 %
La Fédération française du bâtiment prédit un recul de 5,3% des mises
en chantier en 2020.

Après une baisse en 2018, la construction de maisons individuelles a rebondi en 2019, les ventes progressant de 5%, annonce la Fédération française du bâtiment.

Les taux bas stimulent la construction de maisons

Dans un contexte globalement peu réjouissant pour le marché de la construction, le segment des maisons individuelles tient bon et affiche une progression de 5%, fait savoir la Fédération française du bâtiment. Selon sa direction, cette belle performance s’expliquerait par une amélioration des conditions de financement. Les taux bas ont permis de compenser, pour partie, la dégradation du soutien public depuis 2018 (passage d’une quotité de PTZ neuf de 40 à 20%, suppression de l’APL accession).

Le logement collectif, au contraire, recule. Sur un an, le nombre d’autorisations de logements a diminué de 10,4%. Ce décrochage s’expliquerait par de moindres investissements du secteur locatif social depuis 2017.

Marché de la construction : vers un atterrissage en douceur en 2020

Pour 2020, la FFB prévoit un recul du nombre de mises en chantier à 400.000, soit un repli de 8.000 unités (-1,7%). Ce recul sera exclusivement porté par le logement collectif (-5,3%). 90.000 agréments de logements sociaux neufs devraient tout de même être enregistrés en 2020.

Les mises en chantier de maisons individuelles devraient rester stables, à condition que le PTZ soit maintenu dans le neuf en zones B2 et C, et que l’environnement économique ne s’empire pas. Quant à la rénovation énergétique, elle devrait souffrir de la réforme du CITE en deuxième partie d’année, une fois réalisés les travaux bénéficiant de l’ancien régime.


A découvrir