Les Français critiquent les médias sur les faux spécialistes Covid

48 %
Les Français ont confiance à 48% dans les médias télévisuels.

Le 34ème baromètre de confiance dans les médias de Kantar-onepoint pour La Croix publié mardi 26 janvier 2021 met en avant que si les Français ont plus porté d'intérêt à l'actualité en 2020, 73% des Français estiment que dans la couverture de la crise du Covid-19, les médias ont trop donné la parole à de faux spécialistes.

Les Français sont 67% à s'intéresser à l'actualité en 2020

Publié mardi 26 janvier 2021, le 34ème baromètre de confiance dans les médias de Kantar-onepoint pour La Croix montre qu'en 2020, 67% des Français ont déclaré « porter un intérêt à l'actualité », une hausse de 8 points en comparaison à 2019. Un intérêt croissant, certes, mais qui ne touche pas tout le monde. Les jeunes entre 18 et 24 ans, ne sont que 51%, soit un sur deux à s'informer sur l'actualité. Cependant, si les Français montrent un intérêt pour l'actualité, leur défiance envers les médias reste forte.

Dans le détail, la radio est le canal d'information dans lequel les Français ont le plus confiance, ils sont 52% en 2020 à lui faire confiance (+2pt), suivi de la presse papier qui obtient un indice de confiance en hausse de deux points en 2020 pour atteindre 48%. La télévision et Internet suivent de plus loin avec 42% de Français faisant confiance à l'information télévisée (+2pt) et 28% faisant confiance à celle venant d'internet (+5pt).

Si la confiance des Français dans les médias augmente, ils sont une majorité à estimer que les journalistes ne résistent pas aux pressions. 63% estiment que le journaliste craque face à la pression politique et 59% face à celle de l'argent.

Les Français reprochent aux médias de trop parler du Covid-19

Un intérêt pour l'actualité mais un ras-le-bol généralisé pour l'information traitant du Covid-19. 74% des Français estiment que les médias « ont trop parlé » de la pandémie mondiale. Dans le détail du traitement de l'information sur la crise sanitaire, 73% des Français trouvent que les journalistes « ont donné trop de place à des gens qui ne sont pas spécialistes du sujet ». Pour 66%, la couverture médiatique de la pandémie a dramatisé la situation. Il faut cependant noter que 64% des sondés ont estimé que les médias avaient « permis de bien comprendre ce qu'il se passait ».

Les Français estiment que d'autres sujets ont eu une part trop importante de la couverture médiatique. 45% estiment que le combat présidentiel entre Donald Trump et Joe Biden a été beaucoup trop évoqué par les médias français. Dans un style plus britannique et people, les Français sont 34% à estimer que les journalistes ont trop parlé du Prince Harry et de son épouse Meghan Markle.


A découvrir