Les mutuelles ont fait des économies avec le confinement

779 MILLIONS D'EUROS
Les mutuelles ont économisé 779 millions d'euros durant le
confinement.

Alors que la crise du coronavirus a alourdi le déficit de la Sécurité sociale, qui devrait atteindre les 50 milliards d’euros cette année, les mutuelles santé ont réussi à tirer leurs épingles du jeu. 

Malgré les dépenses, les mutuelles ont fait des économies 

Avec la pandémie de Covid-19, les mutuelles ont du faire face à de nouvelles dépenses liées à la pandémie de coronavirus, comme les indemnités journalières au-delà de 20 jours, en cas de contamination. En ce qui concerne le dépistage, sur les 54 euros, l'Assurance maladie prend en charge 60% du total, les 40% restants des organismes complémentaires. « Environ 30% de la facture finale reviendra à la charge de la complémentaire », avait précisé Olivier Moustacakis, le fondateur du comparateur Assurland.

Avec la période de confinement, elles auraient en tout économisé 779 millions d'euros, selon le courtier Réassurez-moi, pour BFM Business. Cette somme est due, principalement, au maintien des cotisations versées aux mutuelles ainsi qu'à la chute des consultations médicales durant cette période. 

Pendant le confinement, les français ont fui les cabinets 

Lors de cette période, de nombreux Français ont décidé de reporter leur visite chez le dentiste, chez l’ophtalmologue, et même chez leur généraliste par peur de contracter le coronavirus. Les chiffres sont clairs : -90% des soins d'optique et dentaires, -68% des consultations chez les généralistes, -79% pour les spécialistes... Selon la Cnam (Caisse nationale d’assurance-maladie), ce sont les activités des kinés, des sages-femmes, des dentistes, des orthophonistes, des orthoptistes et des pédicures qui accusent un net ralentissement, avec respectivement 40% et 50% de remboursement en moins pour les deux premiers et entre 80% et 85% pour les quatre autres. En l’espace de deux semaines (juste après la mise en confinement), les remboursements ont régressé de 10% à 85% en fonction des professions, selon les chiffres de l’Assurance maladie. 

La mutualité française serait en discussion avec les autorités sur un éventuel engagement financier en signe de solidarité. En avril 2020, avec la chute du taux de sinistres automobiles du mois de mars, 100 millions d'euros avaient notamment été distribués par la Maif à ses coopérateurs.


A découvrir