Neige : les transporteurs routiers demandent une indemnisation

3
L'épisode neigeux a duré 3 jours.

60 millions d'euros : c'est le niveau des pertes enregistrées chaque jour par le secteur du transport routier durant les quelques jours où la neige a tombé en Ile-de-France et ailleurs dans l'Hexagone.

La désorganisation et le chaos qui a prévalu sur les routes suite aux abondantes chutes de neige cette semaine ont coûté cher au secteur du transport routier. Florence Berthelot, la déléguée générale de la Fédération nationale du transport routier (FNTR), a ainsi indiqué lors d'un point presse que les pertes se montaient à 60 millions d'euros chaque jour. C'est désormais le soulagement qui prévaut chez les transporteurs suite à la levée de l'interdiction de circuler en Ile-de-France pour ce week-end, même si certains entrepôts seront fermés ce dimanche.

Réapprovisionnement ce week-end

Les camions vont pouvoir réapprovisionner les grandes enseignes dont certaines ont même fermé leurs portes en attendant de meilleures conditions. Les hypermarchés en Ile-de-France accusent de lourdes pertes de leur chiffre d'affaires, en particulier en raison de l'impossibilité de faire le plein de produits frais. Des stocks qui ont dû être jetés dans plusieurs cas alors qu'ils étaient transportés dans des camions frigorifiques ayant interdiction de rouler. Les commerces de proximité ont pu profiter de l'occasion, en accueillant les consommateurs pour des courses d'appoint.

Manque de coordination

Les transporteurs routiers ont demandé à Elisabeth Borne, la ministre des Transports, une « indemnisation » de l'État en raison de la désorganisation des autorités administratives durant cet épisode neigeux. Les décisions de blocage étaient parfois contradictoires entre les ordres des régions et les arrêtés préfectoraux, un manque de coordination et de concertation qui a encore ajouté au désordre ambiant. Le ministère n'a pas encore indiqué si une indemnisation était à l'ordre du jour.


A découvrir