Comment faire économiser des milliards d'euros aux collectivités ?

10 milliards d'euros d'économies par ans sont réalisables par les
collectivités locales si elles se mettent massivement au paiement
mobile.

Plusieurs milliards d'euros pourraient être économisés si l'ensemble des collectivités et communes françaises utilisaient les règlements électroniques par téléphone mobile pour la cantine, la crèche ou le stationnement… Les paiements par téléphone mobile pourraient contribuer à réaliser une économie aux contribuables à hauteur de 5 % des coûts administratifs existants selon une étude du Forum économique mondial réalisée par The Boston Consulting Group. De la même manière, l'Inspection générale des finances et la Cour des comptes estimaient que la dématérialisation engendrerait une économie comprise, entre 5 % et 10 %. Pour rappel, les dépenses de fonctionnement des collectivités locales en 2011 étaient de 219 milliards d'euros.

Un moyen de simplifier la vie des usagers


Les paiements par mobile sont donc pour les élus une opportunité pour répondre aux principaux enjeux. « Les collectivités ont tout intérêt à adopter et à promouvoir les solutions de paiement par mobile pour plusieurs raisons. Elles permettent de répondre à l'exigence de bonne gestion de la collectivité et aux attentes des usagers qui payent de plus en plus avec l'un des 63 millions de téléphones portables qu'ils possèdent » analyse Georges Blondeau, dirigeant d'EyeBuy qui propose une solution de paiement par mobile particulièrement innovante.

Ensuite de substantielles recettes peuvent être générées par l'augmentation du taux de recouvrement des amendes de stationnement et des impôts qui demeurent relativement faibles. C'est aussi un moyen d'améliorer les paiements des services tels la cantine, le stationnement... A titre d'illustration, le stationnement représente un marché de plus 1,3 milliards d'euros. Le taux de paiement des stationnements n'est que 38 % selon le Groupement des Autorités Responsables de Transport. 53 % des automobilistes déclarent ne pas payer leur stationnement car ils ne disposent pas du moyen de paiement requis selon une étude de Médiamétrie pour l'AFMM 2011. Les marges sont donc importantes.


Le paiement mobile est un accélérateur de recette


Du coté de l'environnement, le paiement électronique permet de limiter les déplacements et la consommation de matières premières (papier, encre, stockage…). L'empreinte écologique est 4 fois moins importante que le paiement par chèque (4 grammes contre 15 grammes pour le chèque ou 22 grammes pour un paiement en espèce), ce sont donc théoriquement, par français, au minimum 3 kg par an d'émission de CO2 qui peuvent être évités, soit l'équivalent d'un déplacement de 20 km en voiture par habitant. Le tout sans effort particulier.

Enfin, ces paiements électroniques représentent en France seulement 47 millions d'opérations en 2011. Ils constituent donc un important gisement de transformation, de croissance et d'innovation. Le paiement et le téléphone mobile permettent de fournir un outil unique aux habitants pour les actes de la vie quotidienne et pour tisser du lien avec leur municipalité et les habitants.


A découvrir