Plan social massif à la Deutsche Bank

20 %
La Deutsche Bank va se séparer de 20% de ses effectifs.

Après plusieurs semaines de rumeurs, la Deutsche Bank a dévoilé son plan de restructuration. Et comme beaucoup le craignaient, ce plan est massif et il compte des milliers de suppressions d'emplois.

D'ici à 2022, la première banque allemande comptera 18 000 emplois en moins. Christian Sewing, le patron de la Deutsche Bank, a annoncé la restructuration en profondeur de l'établissement qui va se séparer de 20% de ses effectifs. Au terme du plan social, la banque comptera 74 000 salariés, contre plus de 100 000 il y a quatre ans. Le projet de restructuration en lui-même représente 7,4 milliards d'euros au total, mais son impact se fera sentir dès le second trimestre de cette année avec une perte attendue de 2,8 milliards. D'évidence, les comptes de l'entreprise vont mettre du temps avant de se redresser.

Trading d'actions

Dans le détail, la Deutsche Bank va concentrer le plan social sur sa banque d'investissement et en particulier les activités de trading d'actions qui s'opèrent à Londres et à New York. Le groupe y avait connu un succès fulgurant qui s'est brisé net sur la crise des subprimes, en 2007. Depuis, la banque ne parvient pas à redresser la barre, d'où la mise en place de ce plan de restructuration qui vise à transformer et relancer le groupe, a justifié Christian Sewing. La Deutsche Bank fait également face à des difficultés en lien avec des scandales, comme une affaire de blanchiment d'argent avec la Danske Bank.

Création d'une bad bank

Par ailleurs, le groupe va créer une « bad bank » dont l'objectif est de liquider des actifs toxiques à hauteur de 74 milliards d'euros. Au terme de cette restructuration, la Deutsche Bank devrait engranger des économies de l'ordre de 6 milliards d'euros chaque année. L'entreprise va se recentrer sur l'Europe et sur l'Allemagne, dans ses activités « historiques » comme la banque de dépôt et le financement des entreprises. Il faudra auparavant boire la potion amère jusqu'au bout.


A découvrir