Le plan de soutien à l'automobile du gouvernement se dessine

8000 EUROS
Le bonus écologique pour une voiture 100% électrique se monterait à
8.000 euros.

Un cocktail de primes de conversion et de bonus écologique, c'est ce que prépare le gouvernement pour soutenir l'industrie automobile française dans les prochains mois. Suivront à l'automne des mesures plus structurelles.

Emmanuel Macron présentera en détail le plan de relance de l'industrie automobile ce mardi 26 mai, a confirmé Le Figaro. Bruno Le Maire avait esquissé les grandes lignes de cette initiative très attendue par une filière durement touchée par le confinement et la suspension de l'activité économique : « Il faut que l'on fasse de cette crise un levier pour accélérer la transition écologique et pour encourager les Français à acheter des véhicules qui sont encore aujourd'hui trop chers pour eux », a expliqué le ministre de l'Économie au micro de Franceinfo. Le bonus écologique passera à 7.000 ou 8.000 euros pour l'acquisition d'une voiture 100% électrique (ce bonus plafonne actuellement à 6.000 euros). Le bonus va doubler pour les flottes d'entreprise, à 6.000 euros. Enfin, les véhicules hybrides bénéficieront d'un bonus de 2.000 euros.

Augmentation des plafonds du bonus

Selon des informations du Parisien, les ménages modestes auront droit à une prime à la conversion de 2.000 euros (+500 euros) pour l'achat d'un véhicule Crit'Air 4. Les ménages très modestes bénéficieront d'une prime de 4.000 euros (+1.000 euros) pour une voiture Crit'Air 3. Ces gestes devraient permettre de relancer la consommation dans un secteur économique sinistré après les deux mois de confinement nécessaire pour endiguer la propagation du coronavirus. De nombreuses entreprises sont au bord de la catastrophe, y compris Renault qui fait l'objet d'un soin particulier de l'État, avec une aide de 5 milliards d'euros. Malgré tout, le constructeur au losange pourrait annoncer la fermeture de plusieurs usines…

Les mesures structurantes cet automne

Il faudra attendre cet automne et le projet de loi de finances 2021 pour connaitre les mesures de plus long terme visant à améliorer la compétitivité du secteur. C'est le cap fixé par le ministère de l'Économie, qui travaille également sur des plans de soutien à d'autres secteurs économique comme le tourisme, l'aéronautique (des mesures seront dévoilées en juin), le secteur technologique ou encore le bâtiment.


A découvrir