Les prix des carburants à la pompe continuent de baisser

35 %
Le baril de Brent a cédé 35% de son prix depuis le mois d'octobre.

Le portefeuille des automobilistes va pouvoir souffler : depuis les trois dernières semaines, les prix des carburants sont à la baisse dans les stations-service.

Le relevé hebdomadaire du ministère de la Transition écologique et solidaire confirme que les prix des carburants ont encore baissé la semaine dernière, comme durant les deux semaines précédentes. Le pouvoir d’achat des automobilistes en profitera ! Dans le détail, le litre de gazole, le carburant le plus utilisé en France, revient en moyenne à 1,3873 euro, soit une baisse sensible de 2,6 centimes. Le super sans plomb 95 (SP95) recule de 1,96 centime, à 1,4036 euro du litre. Le litre de super sans plomb 98 (SP98) coûte 1,4724 euro, soit une baisse de 1,49 centime.

Pétrole et taxes

Ces prix suivent la fluctuation des cours du pétrole, bien sûr. Et ces derniers sont orientés très nettement à la baisse : le baril de WTI a baissé de 40% depuis le début du mois d’octobre ; le baril de Brent, qui fait référence en Europe, a enregistré sur la même période un recul de 35%. Les marchés craignent depuis quelques mois un ralentissement de l’activité mondiale, alors que les tensions géopolitiques sur le commerce s’amplifient.

L’effet gilets jaunes

Mais les cours du pétrole ne sont pas les seuls qui pèsent sur le prix à la pompe. Il faut aussi prendre en compte la variation des taux de change entre le dollar et l’euro, et les taxes également. Le gouvernement a justement renoncé à leur hausse en 2019, pour répondre à une des revendications des « gilets jaunes ». Cette décision va redonner un peu plus d’air encore aux automobilistes.


A découvrir