Quels vitamines et compléments pour les sportifs ?

30 %
La carence en fer toucherait plus de 30% de la population mondiale
selon l'OMS.

Une alimentation équilibrée, un sommeil récupérateur et un peu d’exercice physique permettent de combler les besoins énergétiques pour accomplir nos activités quotidiennes. Cependant, les sportifs poussent leur corps à des performances optimales et ont, de ce fait, besoin davantage d'énergie. Voici plusieurs vitamines et compléments qui peuvent aider les sportifs à réduire la fatigue et maximiser leurs performances.

Les vitamines et tout autre complément alimentaire pour sportif peuvent être un moyen sûr pour les athlètes d’essayer d'améliorer leurs performances. À noter, les sportifs qui se sentent fatigués malgré l'exercice régulier doivent considérer d'autres aspects de leur routine avant de prendre des compléments. Une alimentation saine et nutritive et un sommeil suffisant peuvent également améliorer les performances sportives.

La vitamine B

Les vitamines B forment un groupe de 8 vitamines (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9 et B12). Elles sont essentielles pour libérer de l'énergie dans l’organisme car elles aident le métabolisme des glucides, des graisses et des protéines. Une carence d’une ou plusieurs vitamines B peut diminuer les performances des sportifs.  

Une carence en vitamine B12 peut générer une fatigue persistance et des faiblesses. Les végétariens et les végétaliens sont généralement les principaux concernés puisque cette vitamine se trouve principalement dans les produits d'origine animale.

Le fer

Le fer est un oligoélément essentiel pour les sportifs qui s’entraînent régulièrement et de façon intense. La carence en fer est courante chez les sportifs et peut affecter leurs performances. Cette carence est plus fréquente chez la femme que l’homme d’autant plus dans les sports d’endurance. En effet, les besoins en fer de la femme sont supérieurs à ceux de l’homme. 

Les carences en fer peuvent entraîner une anémie. Les principales causes sont l’apport insuffisant de fer dans l’alimentation comme la viande ou le poisson mais aussi une absorption réduite à cause de maladies comme la maladie de Crohn ou la maladie cœliaque. Il est recommandé de puiser le fer dans l’alimentation afin de pouvoir couvrir ses besoins journaliers et, si besoin, de prendre des compléments afin de réduire les effets d’une carence en fer. 

Le calcium et la vitamine D

Le calcium et la vitamine D aident le corps à construire et à maintenir des os, des dents et des muscles en bonne santé. La vitamine D permet d’absorber et de fixer le calcium. Ces vitamines peuvent aider les sportifs à conserver leur masse musculaire et à réduire le risque de blessures, telles que les fractures osseuses. Le calcium est disponible dans de nombreux aliments comme les produits laitiers, les légumes verts et certains poissons.

Les besoins en vitamine D s’élèvent à 600 UI/jour pour un adulte. L’alimentation contient peu de vitamine D hormis certains poissons gras et le jaune d’œuf. Dans les pays peu ensoleillés, il peut donc être difficile de maintenir ses apports quotidiens. Il est donc intéressant de prendre des compléments en vitamine D, surtout durant l’hiver.

Avant de consommer des vitamines et d’autres compléments, il est recommandé d’en discuter avec son médecin traitant. Ce dernier pourra vous conseiller sur les carences à corriger. Ces substances peuvent interagir avec la prise d'autres médicaments. De même, le surdosage de certains compléments, comme le fer, peut provoquer des effets secondaires indésirables.   


A découvrir