Retraites : pas de « lundi noir » dans les transports à Paris le 17 février 2020

1 MILLIARD €
La grève a coûté plus d'un milliard d'euros à la RATP et la SNCF.

La date était symbolique : la réforme des retraites commence son examen-marathon, il y a plus de 20.000 amendements qui ont été déposés, à l’Assemblée nationale lundi 17 février 2020. Les syndicats du secteur des transports, en particulier la RATP, voulaient un « lundi noir » pour marquer le coup, espérant paralyser le trafic en Île-de-France. Il n’en sera rien.

RATP : l’appel à la mobilisation fait un flop

Les Franciliens, qui ont subi de plein fouet les grèves dans le secteur des transports en décembre 2019 et en janvier 2020, avaient de quoi s’inquiéter : les syndicats promettaient un « lundi noir » et une mobilisation massive.

L’espoir, affiché, était celui d’une mobilisation massive... et elle aurait pu se concrétiser : quatre syndicats, L’Unsa traction, SUD, FO et Solidaires, avaient lancé l’appel et l’avaient même étendu à toute la France. Mais sans la CGT et la CFDT, les perturbations seront finalement limitées.

Grève à la RATP : à quoi faut-il s’attendre le 17 février 2020 ?

Les prévisions de trafic pour la RATP pour ce lundi 17 février 2020 de grève sont malgré tout positives : s’il y a quelques perturbations, elles sont minimes et concentrées sur quelques lignes de métro.

Les personnes habitant en banlieue, généralement les plus touchées par la grève, n’ont pas à s’inquiéter : les RER et les Transiliens circulent normalement. Quant aux bus, aucune perturbation n’est à prévoir.

Les lignes de métro, de leur côté, seront légèrement perturbées avec trois trains sur quatre sur les lignes 7, 8 et 13, deux tiers des rames sur les lignes 2 et 4 et 50% des rames sur la ligne 12. Seule la ligne 5 affiche des perturbations conséquentes avec 1 train sur quatre le matin et 1 sur trois l’après-midi. On notera sur cette ligne que le dernier train est prévu à 21 heures, ce qui peut être ennuyant pour certains.

Les autres lignes de métro ne seront pas perturbées, selon les prévisions de trafic de la RATP, bien qu’il soit évident que la suppression de certaines rames dans les autres lignes puisse provoquer quelques retards et des trains un peu plus bondés que d’habitude.


A découvrir