Sécurité Sociale : le déficit baisse plus que prévu en 2016

3 MILLIARDS €
Entre 2015 et 2016 le déficit de la Sécu a chuté de 3 milliards
d'euros

Ce n’est pas encore al fin de la crise de la Sécurité Sociale, mais on s’améliore. L’année 2016 a été une bonne année pour la réduction du déficit, communément appelé « le trou de la sécu », qui ne permet certes pas encore de dire que le régime est à l’équilibre mais qui laisse bon espoir par la suite. Car par rapport aux projections, le déficit a baissé très fortement.

Un déficit de moins de 8 milliards d’euros en 2016

Les données publiées par le ministère de la Santé et des Affaires Sociales jeudi 16 mars 2017 a de quoi donner le sourire au gouvernement : le déficit de la sécu pour l’année 2016 a été de 7,8 milliards d’euros. Certes, la somme reste très élevée, mais le déficit n’a jamais été aussi bas depuis 2002. Entre 2015 et 2016 le déficit a chuté de 3 milliards d’euros, preuve que la réduction des dépenses porte ses fruits.

Le succès est toutefois mitigé : la Commission des Comptes de la Sécurité Sociale avait prévu un déficit, fin 2017, de 7,1 milliards qui n’a pas été atteint. La Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS 2017) partait de ce montant et ses objectifs risquent donc de ne pas être atteints fin 2017.

La branche vieillesse est… dans le vert !

Avec un Ondam (Objectif national des dépenses d’assurance maladie) qui a été tenu, avec une hausse de seulement 1,75 % comme prévu entre 2015 et 2016, la bonne nouvelle est que le déficit de l’assurance maladie, qui représente plus de la moitié du déficit total, a baissé de 1 milliard d’euros à 4,8 milliards. À ça s’ajoute le déficit du FSV (Fonds de Solidarité Vieillesse) qui baisse aussi en 2016 par rapport à 2015 et atteint 3,6 milliards d’euros.

Mais, surtout et pour la première fois depuis 2004, la branche retraite est dans le vert : elle est en positif de 900 millions d’euros en 2016 alors qu’elle était dans le négatif de 300 fin 2015.


A découvrir