Bruno Le Maire « ne souhaite pas » de coup de pouce du SMIC

1,5 %
Le 1er janvier 2019, le SMIC avait été revalorisé de 1,5%.

Le salaire minimum n’augmentera pas plus que nécessaire le 1er janvier 2020. C’est le souhait du gouvernement, affiché de manière très claire par Bruno Le Maire, sur France 3, dimanche 8 décembre 2019. Une annonce qui n’étonne pas mais qui, en pleine crise contre la réforme des retraites, pourrait ne pas plaire.

La revalorisation du SMIC sera automatique

Le groupe d’experts sur le salaire minimum s’était déjà prononcé jeudi 5 décembre 2019 contre un coup de pouce du SMIC. Par coup de pouce, on entend une augmentation arbitraire décidée par le gouvernement sans tenir compte du calcul mathématique ; c’est en effet l’État qui fixe, chaque année, le montant du salaire minimum en vigueur en France.

Actuellement de 1.521,22 euros brut par mois pour un temps plein, soit 10,03 euros brut de l’heure, le SMIC augmentera malgré tout le 1er janvier 2019. Le gouvernement devrait appliquer la formule mathématique qui prend en compte, entre autres, l’inflation subie par les ménages les plus défavorisés. Au 1er janvier 2019, la hausse avait été de 1,5%.

Bruno Le Maire est également contre un coup de pouce

Interrogé dimanche 8 décembre 2019 sur France 3 sur la question de la hausse du SMIC et d’un éventuel coup de pouce pour les salariés gagnant le minimum en vigueur en France, le ministre de l’Économie a été plus que clair : « il n'y aura pas de coup de pouce au SMIC au 1er janvier, en tout cas je ne le souhaite pas ».

Le ministre ne manque pas de rappeler que le gouvernement a « augmenté massivement la prime d’activité », notamment au niveau du SMIC pour un montant de 100 euros. En effet, Une personne seule peut bénéficier de la prime d’activité si son salaire est inférieur à 1.787 euros, et même 2.794 euros pour un couple sans enfants avec un seul des conjoints qui travaille.


A découvrir