Un sixième des ultra-riches résidant en Suisse est français

41 MILLIARDS €
Les plus riches de Suisse sont les enfants du fondateur d'Ikea avec
une fortune de 41 milliards d'euros.

Exil fiscal ou simple amour pour les montagnes helvétiques ? La réponse n’est pas simple : mais ce qui est sûr c’est que les Français restent très représentés parmi les très riches résidant en Suisse. En fait, selon le dernier classement publié par le magazine Bilan jeudi 23 novembre 2017, sur les 300 plus grosses fortunes du pays plus d’un sixième est d’origine française.

Un classement pour les familles au patrimoine supérieur à 86 millions d’euros

Selon le magazine Bilan, pour intégrer le cercle très fermé des « 300 plus grosses fortunes de Suisse » il faut posséder une fortune minimum de 100 millions de francs suisses, soit l’équivalent de 86 millions d’euros. Parmi ces 300 fortunes personnelles ou familiales, 54 viennent de France en 2017, le même nombre qu’en 2016. Le classement change donc peu.

Sur les 300 personnes les plus riches de Suisse, 128 sont des milliardaires en francs suisses (soit une fortune supérieure à 859 millions d’euros). La famille la plus riche est celle d’Igvar Kamprad : le fondateur du géant Ikea, âgé de 91 ans, a laissé les rênes de l’empire familial à ses enfants ainsi que la fortune de famille : 48 milliards de francs suisses, soit 41 milliards d’euros.

Le top 3 des riches français en Suisse ne change pas

Du côté des plus riches fortunes françaises installées en Suisse, les noms ne varient pas dans le Top 3 : on retrouve la famille Castel et ses 12 milliards de francs suisses (10 milliards d’euros), suivie d’une des familles actionnaires de la maison de luxe Chanel, la famille Gérard Wertheimer, avec un fortune similaire estimée entre 11 et 12 milliards de francs suisses.

Dernier du Top 3, Patrick Drahi : l’homme d’affaires propriétaire du géant Altice a vu sa fortune fondre de plus de 50 % à la suite de la chute, en Bourse, de sa holding basée au Luxembourg. D’une fortune estimée à 11,7 milliards d’euros en septembre 2017, ce qui le plaçait à la tête du Top 3 des plus riches Français en Suisse, sa fortune est tombée à 4,68 milliards fin novembre 2017.


A découvrir


Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio