Vélib' : La Mairie de Paris répare les dégâts de la société Smovengo

30 %
L'objectif de Smovengo était de déployer 20 000 Velib' à Paris dont
30% électriques.

La Mairie de Paris vient d’annoncer qu’elle voulait s’impliquer pour corriger le fiasco du lancement des nouveaux Velib’ à Paris. La société Smovengo qui a gagné le contrat brille par son incapacité et multiplie les impairs.

La société a-t-elle eu les yeux plus gros que le ventre ? Ce qui est certain c’est que depuis le lancement des nouveaux Velib’ au début de l’année, les impairs et dysfonctionnements se multiplient au point que la Mairie de Paris annonce qu’elle allait intervenir. « Nous voulons davantage nous impliquer du point de vue opérationnel, en apportant concrètement un soutien des équipes techniques de la ville de Paris pour rattraper le retard » a déclaré à France Bleu Paris l’adjoint au maire chargé des déplacements, Christophe Najdovski.

Pour Smovengo, qui avait remporté le marché en proposant des vélos innovants, c’est une très mauvaise publicité mais qui s’explique par une situation assez catastrophique. Des dysfonctionnements en tous genres sont rapportés alors que seulement 300 stations sont ouvertes pour un objectif de 1 200 d’ici la fin du mois.

Lire la suite sur RSE Magazine


A découvrir