Bourse : Paris devient numéro 1 européen devant Londres

La bourse de Paris dépasse celle de Londres. Plusieurs causes à cet écart justifient le dépassement de la capitalisation française face à la baisse britannique.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Publié le 15 novembre 2022 à 15h35
Bourse paris londres
2 MILLIARDSLa Bourse de Paris a dépassé Lundi 14 novembre 2022 celle de Londres de 2 milliards

La bourse de Paris est forte de ses atouts face à la concurrence du continent européen

La bourse de Paris a dépassé lundi 14 novembre 2022 de 2 milliards d'euros la bourse de Londres. Selon les données de l’agence de presse Bloomberg, la France enregistrait en début d’après midi une capitalisation à 2.823 milliards d'euros contre 2.821 milliards pour la bourse britannique. Cet écart trouve plusieurs causes : l’atout français de ses sociétés de luxe et la baisse de la bourse londonienne depuis le Brexit.

La France possède en effet un atout majeur dans son marché boursier puisque ses grandes entreprises de luxe ne souffrent pas des craintes de récession. Les groupes Kering, Hermès, L'Oréal et surtout LVMH restent stables avec le temps, voire enregistrent de bonnes augmentations. Le groupe LVMH a ainsi progressé jusqu’à atteindre une capitalisation de 350 milliards d’euros. Ces grands groupes de luxe permettent donc à la France de maintenir son équilibre et sa stabilité.

Des facteurs économiques en baisse qui justifient l'écart et le dépassement

L’Angleterre de son côté semble faire face à plusieurs difficultés. Elle est plus touchée par l’inflation que ses voisins européens. La dépréciation de la livre sterling s’accentue également. La livre sterling a ainsi perdu 13,3% sur le dollar contre 9,6 % pour l’euro. Des facteurs économiques nationaux et des évolutions de marchés de changes pourraient expliquer donc en partie cette perte de vitesse qui a permis le dépassement de la Bourse de Londres.

De plus, la bourse de Londres a enregistré, suite au Brexit, plusieurs départs de grandes entreprises qui ont préféré quitter ainsi la capitalisation britannique. Les valeurs britanniques atteignaient en 2016 1.500 milliards de plus que les valeurs françaises mais il semblerait que le marché en difficulté ait eu raison de cet écart. Le grand changement qui devait participer à l’amélioration promise par Liz Truss n’aura donc pas finalement porté ses fruits.

Aucun commentaire à «Bourse : Paris devient numéro 1 européen devant Londres»

Laisser un commentaire

* Champs requis