Les dépenses contraintes explosent : près de 1.100 euros par mois par ménage

S’il fallait chercher une raison pour laquelle les ménages français annoncent de plus en plus se serrer la ceinture, la voici. Leurs dépenses contraintes sont en forte augmentation en novembre 2022 par rapport à novembre 2021. Et ça ne devrait pas s’améliorer en 2023 avec l’augmentation annoncée des factures énergétiques.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 6 décembre 2022 à 13h25
Depenses Contraintes Facture Argent Hausse Menages France
36 EUROSLes dépenses contraintes coûtent 36 euros par mois de plus aux ménages.

Les dépenses contraintes coûtent près de 500 euros par an de plus en 2022

Le crédit de la maison ou de la voiture, les assurances, les factures d’électricité, de gaz et de téléphone… voici quelques unes des dépenses dites « contraintes ». Quasiment aucun ménage ne peut les éviter, et elles doivent être payées chaque mois. Les régler passe donc avant tout le reste, dans la gestion d’un budget : loisirs, sorties, habillement… et parfois même l’alimentation.

Or, selon l’indice national des dépenses contraintes publié chaque année par Les Furets et réalisé par CSA Research, elles ont fortement augmenté en 2022. Une hausse de 36 euros par mois en un an en novembre 2022, soit de 432 euros par an. Le montant mensuel moyen payé par les ménages français pour leurs dépenses contraintes frôle désormais les 1.100 euros, à 1.095 euros selon Les Furets et CSA Research.

La quasi-totalité du budget des ménages modestes y passe

Entre les ménages modestes et les ménages aisés, nous apprend l’indice national des dépenses contraintes publié le 17 novembre 2022, il y a peu de différence. Les premiers dépenseraient en moyenne 1.017 euros par mois, les deuxièmes 1.209 euros par mois. Sauf que, forcément, le poids dans le budget est sans commune mesure entre les deux catégories sociales.

Alors que les dépenses contraintes représentent 17% du budget mensuel des ménages « à hauts revenus », il commence déjà à peser lourd chez les classes moyennes : 44%. Mais ce sont, sans surprise, les ménages modestes qui en souffrent le plus : les dépenses contraintes pèseraient 80% de leurs revenus mensuels. Ils doivent donc réussir à payer tout le reste, donc les courses, avec seulement 20% de leurs revenus mensuels (contre 83% pour les ménages aisés).

Le crédit immobilier : la plus chère des dépenses contraintes

Parmi les dépenses contraintes les plus élevées qui pèsent sur le budget des ménages, le crédit immobilier arrive en première position. Et son montant moyen est en hausse sur un an, notamment à la suite de la hausse des taux des crédits qui a franchi 2% sur 20 ans en octobre 2022. Les Français y consacrent 675 euros par mois en octobre 2022, 41 euros de plus qu’en 2021.

Deuxième poste de dépense : les transports. Ils coûtent 245 euros par mois, notamment à cause de la hausse des prix des carburants qui coûte 15 euros de plus par mois aux ménages. Et ça sera même plus dès 2023 du fait de la fin définitive de la ristourne à la pompe.

Le Top 3 des postes de dépenses contraintes les plus chers, selon Les Furets et CSA Research, se clôt avec la santé. Elle coûte aux ménages français 101 euros par mois, en octobre 2022. Petite bonne nouvelle, les dépenses baissent de 3 euros sur un an...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Les dépenses contraintes explosent : près de 1.100 euros par mois par ménage»

Laisser un commentaire

* Champs requis