Un nouveau coup porté à l’indépendance énergétique de la France

La Fédération Environnement Durable (FED) exprime sa profonde préoccupation face à la vente de Neoen, à un consortium financier canadien. Cette cession, qui s’inscrit dans une tendance lourde de privatisation des actifs énergétiques français, met en péril l’indépendance du pays et compromet son avenir industriel.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Jean-Louis Butré Publié le 7 juin 2024 à 5h30
Silhouette,of,women,engineer,working,and,holding,the,report,at
16%L’énergie éolienne s’est développée rapidement dans toute l’Europe ces dernières années et a satisfait 16 % des besoins en électricité de l’UE en 2022

Sous l’étiquette pompeuse de « choose France », un  "buzz word"  instauré  par le Président Macron c’est  en réalité à un bradage de l'industrie énergétique française auquel on assiste. La vente de Neoen premier producteur indépendant français d'énergies renouvelables,  illustre le désengagement croissant de l'État français de son secteur énergétique. Pour autre preuve,  le gouvernement, après avoir vanté une "technologie de l’avenir" pour les éoliennes flottantes de Groix-Belle-Île, a attribué récemment ce marché à un consortium regroupant des collectivités belges et un distributeur allemand de machines agricoles. Après le site éolien en mer de Saint-Brieuc repris par l’Espagnol Iberdrola, les sites de Noirmoutier et du Tréport sont maintenant contrôlés par un cartel sino-portugais.       

En cédant des pans entiers de sa production d'électricité à des acteurs privés, pour la plupart étrangers, le gouvernement Macron sacrifie l'indépendance énergétique du pays sur l'autel de la rentabilité à court terme.

Cette stratégie myope est d'autant plus inquiétante que la France dispose d'une filière nucléaire performante et décarbonée, capable de fournir une énergie stable et abordable. Pourtant, le gouvernement s’obstine à privilégier les énergies renouvelables intermittentes, comme l'éolien et le solaire, dont la production est fluctuante et nécessite des subventions massive.  Elle entraine des conséquences désastreuses pour les consommateurs. Les prix de l'électricité ne cessent d'augmenter, tandis que la sécurité d'approvisionnement est fragilisée par la dépendance aux énergies renouvelables intermittentes.

La FED appelle à un changement de cap :
La Fédération Environnement Durable appelle le gouvernement à mettre fin à sa politique destructrice de privatisation et de financiarisation du secteur énergétique. Il est urgent de garder sous contrôle  les actifs stratégiques garants de notre indépendance énergétique pilier de notre indépendance  nationale.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Ingénieur Physicien Expert Énergie et ancien PDG entreprises Président de la Fédération Environnement Durable (1750 associations de toutes les régions de France) Président d'EPAW, plateforme européenne contre les éoliennes industrielles

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Un nouveau coup porté à l’indépendance énergétique de la France»

Laisser un commentaire

* Champs requis