Go sport : les comptes de la marque sont dans le rouge, la justice va se positionner

L’enseigne Go sport traverse une mauvaise passe. Les comptes de l’entreprise sont dangereusement dans le rouge. Au point que le tribunal de commerce de Grenoble doit se positionner sur une éventuelle cessation de paiements.

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 20 décembre 2022 à 12h06
go sport-cessation-paiements-tribunal-commerce
1 eurosLe groupe HPB avait racheté l’enseigne Go sport pour un euro symbolique en fin d’année dernière. ©Pixabay

Go sport en danger

L’enseigne Go sport est menacée. En effet, les comptes de la marque ne sont pas bons. Depuis plusieurs semaines, l’entreprise accumule les dettes. Au point que le tribunal de commerce de Grenoble commence à se pencher sur son cas. Hier, les représentants syndicaux ont été reçus pour faire un point sur la situation. Ainsi, avec des comptes dégradés, la menace d’une cessation de paiements se fait de plus en plus pressente. Les 2.000 salariés de l’entreprise sont inquiets pour leur futur. Par ailleurs, le choc provoqué par la fin de l'enseigne Camaïeu est encore dans toutes les têtes.

Mauvais présage : Go sport appartient au même groupe que l’ancienne enseigne de prêt à portée féminin détenue par l’investisseur bordelais Michel Ohayon. En tout cas, la situation est suffisamment urgente et grave pour que la justice intervienne rapidement. Malgré tout, les commissaires aux comptes de l’entreprise et un expert indépendant concluent tous deux à un défaut de paiements depuis les mois d’octobre-novembre.

La direction de l'entreprise se défend

Le groupe n’entend pas se laisser faire. La direction vient de présenter au tribunal de commerce de Grenoble, une autre étude d’un expert. Ce dernier conclut à une situation de non-cessation de paiements. En parallèle, Hermione, People and Brands (HPB) s’engagent à mettre en place des actions concrètes pour renflouer les caisses de Go sport de manière durable.

Signe inquiétant : HPB souhaite depuis plusieurs semaines l’ouverture d’une procédure de conciliation. Une manière de trouver des solutions sans exposer médiatiquement ou judiciairement la réalité des comptes de l’entreprise. Dans le même temps, le groupe a déjà fait part de sa volonté de céder l’enseigne sportive en cas d’offre jugée convenable. Le tribunal de commerce de Grenoble doit se prononcer ce mercredi. S’il acte une situation de cessation de paiements, Go sport sera donc placé en redressement judiciaire.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Aucun commentaire à «Go sport : les comptes de la marque sont dans le rouge, la justice va se positionner»

Laisser un commentaire

* Champs requis