La France évite la récession au 4ème trimestre

Le scénario d’une récession de fin d’année en France s’éloigne. Dans son dernier avis de conjoncture, la Banque de France repousse cette hypothèse. L’institution table sur un ralentissement la croissance française en 2023.

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 9 décembre 2022 à 14h28
récession-france-croissance-economie-2022
0,1%La croissance française devrait progresser de 0,1% au dernier trimestre 2022 selon la Banque de France. ©Pixabay

La récession évitée de peu

La croissance française continue d’être résiliente. Dans son dernier avis de conjoncture, la Banque de France éloigne le scénario de la récession pour le 4ème trimestre 2022. Contrairement aux précédentes analyses, la croissance française résiste mieux à la crise de l’énergie. Dans le détail, elle devrait atteindre 0,1% pour le dernier trimestre de l’année. Une prouesse, bon nombre d’autres économies européennes affichent une croissance négative. Au total, la croissance devrait clôturer en progression de 2,6% en 2022. La Banque de France et l’Insee avancent le même résultat pour cette année.

L’industrie tourne bien en ce moment. Une stabilisation de l’activité positive pour la croissance du pays. Par ailleurs, les services marchands continuent de progresser et d’être le moteur de l’économie française. Enfin, et ce n’est pas surprenant, le bâtiment enregistre une légère diminution de la demande. Malgré le contexte d’inflation ou de pénurie des matières premières, les entreprises du secteur gardent encore un carnet de commandes plutôt bien rempli. Selon la Banque de France, ces trois points expliquent le maintien de la croissance française au 4ème trimestre.

Un risque pour 2023

Malgré tout, le contexte inflationniste combiné à la crise de l’énergie ne joue pas en faveur de la croissance. La Banque de France n’exclut pas une contraction de l’activité économique pour 2023. Avec, in fine, une récession à craindre au cours des douze prochains mois. Néanmoins, l’organisme se montre rassurant. Elle indique que cette période sera probablement de courte durée. Rapidement, la croissance française devrait rebondir.

À moyen terme, la Banque de France est optimiste pour l’année 2024. Au fil des mois, la situation économique devrait s’améliorer. Ainsi, une fois la spirale inflationniste terminée, la croissance française devrait repartir de plus belle.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Aucun commentaire à «La France évite la récession au 4ème trimestre»

Laisser un commentaire

* Champs requis