La France exporte à nouveau de l’électricité

La production d’électricité de la France s’améliore. Des réacteurs nucléaires sont à nouveau en service. Conséquence : le pays vend à nouveau de l’électricité sur les marchés.

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 12 janvier 2023 à 10h24
electricite-France-revente-production
1,4 térawattheureLa France vient de vendre 1,4 térawattheure à ses voisins européens. ©Pixabay

La production d’électricité repart à la hausse

Bonne nouvelle sur le front de l’énergie : la production d’électricité s’accélère. Les nombreux réacteurs fermés pour cause de corrosion sont en cours de redémarrage. Seulement quelques-uns mais suffisamment pour permettre à la France de vendre à nouveau une partie de son surplus de sa production électrique. Les raisons sont simples : en plus de l’amélioration de l’état du parc nucléaire, l’hiver doux et la belle production éolienne en ce moment va permettre de dégager des excédents. La France les revend ensuite à ses voisins européens.

Le gouvernement éloigne, à ce stade, le risque de black-out cet hiver. D’une part, les efforts des Français pour réduire leur consommation payent. Selon RTE, elle diminue encore une fois. Moins 8,9% la semaine dernière. De l’autre, les conditions climatiques clémentes permettent de soulager les réseaux. Ainsi, selon le régulateur, l’Hexagone vient de vendre depuis le 1er janvier 2023, 1,4 térawattheure à ses voisins. Pour faire simple, cela correspond à la consommation annuelle de 450.000 foyers.

Une première depuis des mois

Les parlementaires viennent de voter en première lecture, le projet de loi sur les énergies renouvelables. La place de l’éolien n’est plus à démontrer dans le mix énergétique français selon RTE. En parallèle, il s’agit d’une excellente nouvelle : depuis des mois, le pays importe de l’électricité faute de pouvoir le produire sur son sol. Excepté les mois de février, mai et fin décembre, la balance commerciale électrique de la France est déficitaire.

Il s’agit d’une première depuis 42 ans ! Historiquement premier producteur européen, l’Hexagone a été obligé d’importer pour éviter les coupures. Mais attention, cette situation ne devrait pas durer. En effet, RTE indique que l’activité nucléaire va ralentir dès le mois de février 2023. Plusieurs réacteurs vont, à nouveau, être arrêtés à cause de chantiers pour problèmes de corrosion.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

3 commentaires on «La France exporte à nouveau de l’électricité»

  • D’un seul coup, le coq gaulois se (re)dresse sur ses ergots et claironne à tout-va !
    Après avoir tout cassé, le pouvoir politique se satisfait de (très) peu pour se glorifier.
    C’est lamentable.

    Répondre
  • Tout ce beau discours, sans faire reférence au tarif auquel cette exportation a été faite, pour arriver à nous balancer : « La place de l’éolien n’est plus à démontrer dans le mix énergétique français selon RTE ».
    La réalité serait plus exactement : La place de l’éolien reste encore à démontrer dans le mix énergétique français …….

    Répondre
  • Quelle hérésie tout cela quand la France produit de l’électricité que nous ne devrions pas exporter puisque nous en avons besoin!!
    Mais plutôt que cela Macron a signé un marché de dupes avec l’Allemagne qui consiste à vendre peu cher notre électricité à l’Allemagne et de devoir la racheter à un prix exorbitant. Ce système mis en place coûte une fortune à tous en France car il profite à l’Allemagne.
    Voilà la triste vérité! Face à cette trahison, les députés de l’opposition devraient s’unir pour voter la déchéance de Macron… uniquement 55 signatures sont requises. Et rapidement.

    Répondre
Laisser un commentaire

* Champs requis