Le déblocage de l’épargne salariale, une bonne mauvaise idée

Le déblocage de l’épargne salariale n’a pas été une réussite. Les résultats sont même plutôt décevants. Plusieurs facteurs pour comprendre les causes de cet insuccès.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Publié le 3 janvier 2023 à 9h33
Déblocage De L'épargne Salariale Echec
1 %Le résultat du déblocage de l'épargne salariale est décevant : seul 1% des fonds disponibles a été retiré par les concernés.

Des résultats décevants pour le déblocage de l’épargne

La mesure de déblocage de l’épargne salariale a été annoncé pendant l’été 2022. Mais cette opération n’est pas une réussite. Elle avait pour but de permettre aux salariés épargnant de retirer des fonds de leur placements. La mesure exceptionnelle a pris fin le 31 décembre 2022. Et seulement 1 milliard a été retiré. Soit 1% de la totalité des sommes débloquées selon BFM Business qui révèle l’information.

Alors qu’elle avait pour but d’aider les Français en période de crise économique, à qui ou quoi imputer cet échec ? Le résultat semble sans appel : la mesure ne convenait pas à la situation et ne s’adressait pas aux bonnes personnes. Tout d’abord, plusieurs conditions étaient imposées pour le retrait. Celui-ci devait avoir lieu en une fois et ne pouvait pas excéder la limite de 10.000 euros. Les sommes retirées devaient avoir été placées avant le 1er janvier 2022. De plus l’argent ainsi retiré devait exclusivement servir à financer un achat neuf, de biens ou de services, mais ne pouvait pas servir de fond pour un nouvel investissement. À moins d’un gros achat en vue en période de crise, peu d’épargnants étaient donc en réalité tentés par le retrait. Mais l’encadrement n’a pas été la vraie limite du système.

Un mauvais ciblage du public

La principale raison de l’échec viendrait plutôt, toujours selon l’enquête menée par BFM, du changement de législation datant de 2008. En effet l’épargne salariale a perdu son blocage pour 5 ans. Il était, avant 2008, impossible de récupérer une épargne salariale pour une durée de 5 ans après sa perception. Le déblocage de l’épargne a donc servi à ceux qui le désirent de retirer directement leur argent au versement.

Ceux qui ont fait le choix de placer les primes dans une épargne sont donc les salariés pouvant se permettre de se passer des montants pour une durée de 5 ans. Leur profil ne correspond donc pas à celui visé par la mesure. Les employés qui auraient pu en profiter pour récupérer leur argent le font déjà en réalité tous les ans, au moment de choisir entre placer l’épargne ou la retirer.

Aucun commentaire à «Le déblocage de l’épargne salariale, une bonne mauvaise idée»

Laisser un commentaire

* Champs requis