Mutuelles : 240 euros de plus en 2023 pour un ménage sur cinq

Les mutuelles ont augmenté les tarifs en 2023, jusqu’à 240 euros de plus par an pour un ménage sur 5. Une hausse pas toujours transparente et qui nécessite un meilleur encadrement et le respect de la législation sur le dispositif 100% santé.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Publié le 18 janvier 2023 à 14h21
Mutuelles Complémentaires Santé Contrats Tarifs
7 %Les contrats des mutuelles de complémentaires santé augmentent en 2023 de 7% en moyenne, une hausse parfois cachée et qui manque de transparence

Les mutuelles de complémentaires santé augmentent leurs tarifs

Le tarif de la majorité des mutuelles de complémentaires santé augmente en 2023. Cette hausse des prix sur les contrats individuels est justifiée en partie par un alignement des couts sur l’inflation. 126 euros de plus en moyenne, soit 7,1% d’augmentation entre les contrats de 2022 et ceux de 2023. C'est un nouveau coup porté au pouvoir d’achat des français. 20% des contrats enregistrent même une hausse du prix supérieure à 240 euros.

Mais ces factures ne sont pas toujours bien justifiées selon les organismes choisis. L’UFC-Que choisir demande au gouvernement un dispositif de transparence sur ces augmentations des tarifs. Dans le détail, les assureurs ont augmenté leurs prix de 9%. C'est plus que les institutions de prévoyance à 8,8% et les mutuelles à 6,9%. Les trois leaders du marché sont bien au-dessus de la moyenne. Ils recensent les plus fortes augmentations, ce qui leur profite bien au vu du nombre de clients qu’ils ont respectivement. Il s’agit d’Axa France, d’Harmonie Mutuelle et de Malakoff Humanis.

Face à la hausse des prix masquée, faites jouer les échéances de contrat

Face à de telles offrent, l’association de consommateurs Que-Choisir prodigue un conseil d’utilité générale. Il est nécessaire de se renseigner sur les avis d’échéance pour ainsi faire jouer la concurrence et mieux comparer les différentes offres des mutuelles. Les organismes de complémentaires santé n’indiquent en effet pas ou très peu les augmentations des prix. Alors que les contrats sont reconduits automatiquement, la surprise qui arrive à la réception de la facture risque d’être entière. L’association réclame donc une obligation d’affichage plus clair afin de mieux indiquer au client la cause de l’évolution des prix, notamment par rapport aux frais de gestion.

L’abus des tarifs est important dans le domaine de l’optique. La réforme du 100% santé fonctionne, mais de nombreux opticiens manquent à la législation pour garder une plus grosse marge de profits. La répression des fraudes a par exemple enregistré en 2022 que la moitié des opticiens contrôlés ne mettaient pas assez en avant le dispositif gouvernemental ni en magasin ni à la présentation des devis. Un meilleur suivi du dispositif 10% santé devrait être mis en place par le gouvernement comme l’y appelle l’association UFC-Que Choisir.

Aucun commentaire à «Mutuelles : 240 euros de plus en 2023 pour un ménage sur cinq»

Laisser un commentaire

* Champs requis