Evitez les banques américaines

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Greg Guenthner Publié le 23 juillet 2014 à 10h01

La saison des résultats est là. Il s'agit de cette époque magique de l'année qui fait dire aux investisseurs, "j'aurais dû vendre hier". Des comptes de résultats déplorables ou une orientation générale médiocre peuvent faire couler les titres, casser les tendances et rapidement ruiner votre semaine.

Naturellement, il est quasiment impossible de prédire avec certitude à quoi ressemblera le compte de résultats d'une entreprise. Et même si l'on se fie à un analyste qui trouve les bons chiffres, on ne sait toujours pas comment les investisseurs réagiront tant que la Bourse n'est pas ouverte.

Mais on n'est pas totalement démuni. Heureusement, les tendances peuvent nous dire beaucoup plus qu'une simple fixation à deviner des profits. En ce moment même, elles nous disent d'éviter les banques.

Les grandes sociétés financières ont commencé à publier leurs résultats. Wells Fargo, souvent considéré comme le meilleur titre bancaire, a sous-performé pendant cinq séances d'affilée il y a quelques jours (Wells a publié des bénéfices moyens vendredi). Et JP Morgan a abaissé la note de Wells du fait de dépenses plus élevées et d'une chute supplémentaire de la marge nette d'intérêt, selon MarketWatch.

Alors que le tableau de Wells Fargo est loin d'être terrible, la performance médiocre des autres grandes banques depuis la fin de l'année dernière commence à faire tache...

Le titre Citigroup a chuté de près de 10 % cette année. JP Morgan a perdu près de 3 % ; Bank of America environ 1 %. Toutes sont dépassées par le S&P 500, en hausse de près de 6,5 % depuis le 1er janvier à l'heure où j'écris ces lignes.

Certes, les actions Citigroup ont fait un bond après que la banque a annoncé un bénéfice par action de 1,24 dollars, battant la prévision à 1,05 dollars de Wall Street. Toutefois, Citi a enregistré la plus mauvaise performance de tous jusqu'ici cette année.

Les petites aussi

Il n'y a pas que les grandes banques qui font moins bien que la moyenne. Les titres des banques régionales et des grandes financières ont connu une même évolution. Les inquiétudes augmentent sur la façon dont les plus petites banques performeront dans un environnement où les taux continuent de chuter. Le SPDR KBW Regional Banking Index a chuté de plus de 5 % depuis le début de l'année.

Même les grandes institutions financières n'apportent guère de bénéfices aux investisseurs cette année. En fait, le secteur financier est l'un de ceux qui affiche les plus mauvaises performances depuis le début de l'année. Actuellement, il n'y a simplement aucune bonne raison pour parier sur ces actions.

Plus d'analyse de ce genre ? C'est ici et c'est gratuit

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Greg Guenthner est rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening, et contribue également à la lettre gratuite The Trend Playbook, pour les investisseurs et analystes techniques adeptes du suivi de tendance. Greg collabore aux Publications Agora depuis 2005.

Aucun commentaire à «Evitez les banques américaines»

Laisser un commentaire

* Champs requis