Biden, vaccin : pour Goldman Sachs la reprise sera « en V » et plus rapide

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 10 novembre 2020 à 11h39
Secteurs Croissance Crise Coronavirus
6%Pour Goldman Sachs, la croissance mondiale sera de 6% en 2021.

C’est ce qui s’appelle un véritable retournement de situation inattendu, lié à deux événements majeurs indépendants l’un de l’autre mais qui ont le même effet sur le monde : Goldman Sachs a dévoilé s’attendre à une reprise économique plus rapide qu’initialement prévu… et ce malgré le reconfinement adopté par de plus en plus de pays, surtout européens.

Au début, il y a eu Biden, ensuite vint le vaccin

Le premier fait historique qui a joué en faveur du futur de l’économie mondiale est, bien évidemment, l’annonce de la défaite de Donald Trump à la Présidentielle américaine 2020, et la victoire de Joe Biden qui deviendra, un fois les recours épuisés et le vote officiel des grands électeurs, le 46e Président des États-Unis. Les Bourses du monde entier ont accueilli la nouvelle avec enthousiasme.

Dans la foulée, le laboratoire pharmaceutique Pfizer et son associé BioNTech ont annoncé ce que le monde entier attendait : un vaccin contre le virus Sars-CoV-2. Selon les données préliminaires de l’essai de phase 3, qui restent à confirmer, il serait efficace à 90%. S’il faudra attendre encore quelques temps pour que sa commercialisation soit approuvée et que les doses commencent à être distribuées, pour l’économie mondiale c’est un soulagement.

Résultat : les Bourses ont explosé : en 5 jours, le CAC40 a grimpé de pratiquement 600 points repassant au-dessus des 5.000, Le Nasdaq a passé brièvement la barre des 12.000 points le 9 novembre 2020, le DowJones a frôlé les 30.000 points. S’il faut s’attendre à une stabilisation voire une légère correction, les Bourses ont de nouveau de l’espoir.

Vers une reprise en V plus rapide

Dans cette euphorie ambiante, la banque Goldman Sachs a publié ses nouvelles prévisions de croissance pour la croissance mondiale en 2020, 2021 et 2022. Des prévisions qui ne tiennent pas compte de l’annonce du vaccin puisqu’elles ont été publiées le week-end précédent… mais on s’attendait à ce qu’un vaccin soit découvert rapidement.

Ainsi, selon les analystes de la banque américaine, il ne fait aucun doute que l’Europe en particulier va se reconfiner massivement fin 2020 et début 2021 pour lutter contre la deuxième vague. De quoi entraîner une révision à la baisse de la croissance attendue au 1er trimestre 2021 dans le monde.

Mais, malgré ça, la banque estime que tout ira un peu mieux qu’annoncé : le PIB mondial chutera de 3,9 % en 2020 (moins que les 4 % du consensus), tandis qu’en 2021 ce sera une croissance à 6 % et en 2022 à 4,6 % que le monde devrait connaître.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Biden, vaccin : pour Goldman Sachs la reprise sera « en V » et plus rapide»

Laisser un commentaire

* Champs requis