Arnaque à la location immobilière : ne tombez pas dans le piège

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Modifié le 19 décembre 2022 à 11h32
Appartement
600€Si on vous demande 600€ avant la visite, c'est qu'il faut commencer à se méfier si ce n'était pas déjà le cas.

L’arnaque sur les propositions de locations immobilières semble devenir courante. Je vous livre ici quelques indices tirés d'une expérience réelle pour vous méfier des escrocs.

Arnaque immobilière, les annonces parfaites

L’arnaque apparaît très vite. J’ai essayé pour vous la recherche d’une location via les sites bien connus du public, du type SeLoger, Particulier à Particulier ou encore BienIci. Au deuxième jour de recherche, la première arnaque s’est présentée à moi. Une surface plus que raisonnable pour un prix en dessous de la moyenne du marché. Toutes les conditions habituelles sont réunies. Le propriétaire s’annonce sympathique, disponible, prêt à louer au plus vite. Il va jusqu’à justifier la mise en location en raison d’un déménagement familial.

Jusque là c’est donc l’opportunité en or, celle qu’on ne peut pas rater sans le regretter par la suite. Mais quelques indices sont déjà présents pour l’œil le plus aguerri. Une faute de frappe est pardonnée. Passons-la sur le compte de la précipitation voire de l’inattention. Mais une description bourrée d’erreurs, que ce soit d’orthographe ou de syntaxe, à la limite de la phrase impossible à lire, c'est un sacré indice tout de même.

L’argent très vite sur la table

Les indices sont présents donc, mais l'offre est trop tentante. Après tout, pourquoi juger l’orthographe de l’annonce si c’est une réelle bonne affaire ? L’échange de mail débute, des informations personnelles sont partagées mais jusque-là rien qui sorte du cadre de la conception d’un dossier de location. Et puis arrive le mail fatidique, celui qui créé la déception, qui met à jour l’arnaque : l’interlocuteur demande de l’argent avant la visite.

S’il y a bien un grand principe dans la recherche locative, c’est bien de ne jamais rien payer avant la visite au minimum. Encore moins faire transiter l’argent par des circuits louches ou qui ne laissent pas de trace. Or demander 600€ de tickets NeoSurf ou Pcs avant la visite, c’est tout sauf une transaction et un procédé honnête. Retirables en liquide n’importe où, l’utilisation de ce procédé commence à devenir commun et habituel des escrocs. Et comme si la méfiance individuelle avait besoin de preuves, l’adresse email se retrouve injoignable car désactivée dans l’heure qui suit. L’annonce a quant à elle disparu du site.

Méfiance donc, les arnaques sont au rendez vous de vos recherches, votre méfiance doit l’être aussi.

Aucun commentaire à «Arnaque à la location immobilière : ne tombez pas dans le piège»

Laisser un commentaire

* Champs requis