Arnaud Montebourg assigne le site de réservations hôtelières Booking en justice

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 28 mai 2014 à 8h22

Puni pour l’exemple ! C’est ce que désire Arnaud Montebourg, pour le site de réservations hôtelières Booking, qu’il vient d’assigner en justice. Le ministre de l’Economie souhaite par ce biais dénoncer l’illégalité de certains clauses et pratiques, en matières de tarifs en ligne.

Arnaud Montebourg veut faire du groupe Booking un exemple !

Montebourg assigne Booking en justice

Le ministre de l’Economie a annoncé mardi 27 mai, en fin de journée, l’assignation en justice du groupe de réservations hôtelières en lignes, Booking. A partir de là, inutile de préciser que la majorité des sites de réservations en ligne n’ont qu’à bien se tenir, ils sont dans la ligne de mire d’Arnaud Montebourg.

Booking interdirait aux hôteliers de fixer leurs propres prix

La raison d’une telle assignation ? Le ministre l’explique dans son communiqué. "Les clauses figurant dans les contrats de Booking interdisent notamment aux hôteliers de proposer directement aux consommateurs des tarifs plus attractifs que ceux qu’il propose sur son site" précise Arnaud Montebourg. En clair, les hôtels marchant avec Booking ne peuvent pas fixer leurs tarifs, mais se plient à ceux affichés par le site. Des tarifs évidemment supérieurs.

Vers une clarification des contrats entre groupes de réservations en lignes et hôteliers

Bercy ajoute que "les hôteliers perdent ainsi une opportunité de concurrencer Booking et de reprendre le contrôle de la relation avec le client", une pratique qui "nuit à la compétitivité du secteur et aux consommateurs" pour le ministère de l’Economie. Arnaud Montebourg souhaite une meilleure clarification des contrats entre ces sites de réservation, très présents sur Internet, et les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration.

C’est la seconde fois qu’un site de réservation est traîné devant la justice. En novembre dernier, le gouvernement avait assigné Expedia, dont les contrats entravaient aussi la liberté commerciale des hôtels.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis