Forte augmentation des faillites d’entreprises au second trimestre

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Matthieu Le Goaster Modifié le 9 juillet 2013 à 10h12

La société Altares, spécialisée dans l'information sur les entreprises, a communiqué mardi 09 juin, les chiffres concernant les faillites d'entreprises au second trimestre 2013.

Des chiffres proches de ceux enregistrés au plus fort de la crise en 2009

Sur la période avril-juin 2013, le nombre d'entreprsies ayant fait faillite augmenté de 9,4 % par rapport à la même période il y a un an. Avec 15 008 entreprises défaillantes, le second trimestre 2013 se rapproche du second trimestre 2009, lorqu'au plus fort de la crise, 15 625 entreprises avaient cessé leur activité. La société Altares estime que 62 000 emplois seraient directement liés à ces faillites.

Les TPE sont les plus touchées

Les entreprises sans salariés ont été 5 800 à cesser leur activité il faut ajouter à cela 4 600 micro entreprises, avec un ou deux salariés. Le nombre de TPE ayant fait faillite a ainsi bondi de 11 % par rapport au printemps 2012. Les PME de plus de 50 salariés s'en sortent mieux avec seulement 131 défaillances, soit un recul de 6 % par rapport à la même époque et de 22 % par rapport au printemps 2009.

Des secteurs plus vulnérables

Concernant les secteurs d'activités, l'alimentation générale et les soins à la personne subissent le plus grand nombre de défaillances d'entreprises avec une augmentation de 20 % par rapport à la même période l'an dernier. Parmi les autres secteurs touchés par ces faillites d'entreprises, on trouve les commerces d'habillement avec une hausse de 15 % ou encore la restauration (+13%), la maçonnerie second-oeuvre (+13%), la peinture (+12%), ou la vente et la réparation d'automobiles (+12%).

Les régions les plus affectées par ces faillites d'entreprises sont les régions Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais et Pays-de-la-Loire.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Né en 1993, Matthieu Le Goaster a validé un DUT Techniques de Commercialisation. Passioné par l'information et suivant un cursus commercial, Matthieu écrit des articles pour économiematin.fr.

Laisser un commentaire

* Champs requis