L’avenir des banques mutualistes

Par Partenaire Modifié le 17 juillet 2018 à 16h06
Bce Banques France Livret A 2

Les banques mutualistes se distinguent des banques cotées en bourse dans le sens ou leur organisation repose sur des clients-sociétaires. Cette posture assure une certaine stabilité financière aux établissements fonctionnant selon ce système. C’est ainsi le cas par exemple pour le CMNE, Crédit Mutuel Nord Europe, l’une des fédérations du groupe Crédit Mutuel.

Credit Mutuel Nord Europe

Le CMNE étend son activité sur la région des Hauts-de-France ainsi que sur le Luxembourg et la Belgique. Au total ce sont plus de 540 agences (banques et assurances) qui sont fédérées via le CMNE. Le groupe Crédit Mutuel est l’un des leaders de la bancassurance mais il est également spécialisé dans la banque, l’assurance et la gestion d’actifs (Asset Management). Les résultats 2017 de cette entité, nous apportent un éclairage sur les enjeux et évolutions de cette industrie. Par la voix de son président et de son directeur général nous apprenons que le Produit Net Bancaire s’établit à 1070 millions d’euros, chiffre impacté par la future fusion de Nord Europe Assurance avec la Groupement des Assurances du Crédit Mutuel. Sans cette opération le Produit Net Bancaire serait de 1267 millions d’euros. Le résultat net consolidé s’élève quant à lui à 253 millions d’euros. Le ratio de solvabilité s’élève à 19,85% et les fonds propres prudentiels atteignent les 3362 millions d’euros, attestant d’une excellente solidité financière.

Priorité à l'innovation

L’activité en elle-même a bénéficié de la bonne conjoncture économique de 2017, malgré des taux d’intérêts toujours bas qui rognent les marges. Du côté bancaire les efforts ont porté sur le crédit immobilier et le crédit à la consommation. Le pôle Assurances a appuyé sur le développement de la prévoyance tout en bénéficiant de la collecte des Unités de Compte. Quant à la gestion d’actifs (Asset Management) elle a particulièrement profité d’un fort engouement pour les SCPI, notamment à travers le lancement de Moniwan une SCPI dédiée aux placements fonciers sur le Grand Paris.

Ces bons résultats s’appuient aussi sur une appréhension claire des enjeux d’aujourd’hui. Les règlementations, les comportements de la clientèle et leurs attentes sont en pleine évolution. En parallèle de nouveaux acteurs entrent sur le marché : néo-banques, fintechs, banques en ligne. Le CMNE mise ainsi sur l’innovation pour accompagner au mieux sa clientèle aux travers de ces évolutions. Son ambition est de créer une expérience bancaire unique ou les outils numériques et le conseil humain restent étroitement associés. Ainsi en 2017 le CMNE a lancé son propre pôle d’innovation : le « Cube by CMNE ». Il s’agit d’un accélérateur de projets par le biais de labs métiers. Les interfaces et applications ont ainsi pu être optimisées aussi bien pour la banque que pour les investissements SCPI. Le déploiement de Watson, une solution cognitive qui permet de gérer les tâches répétitives s’avère également un plus pour les conseillers qui peuvent ainsi dégager du temps pour le conseil et la relation client.

Le digital occupe une place de choix dans les axes de développement du CMNE. Communication renforcée, interfaces clients toujours plus fluides, performance, connaissance et satisfaction de la clientèle sont au centre de ces évolutions.

Aucun commentaire à «L’avenir des banques mutualistes»

Laisser un commentaire

* Champs requis