Biscuits apéritifs : la pénurie guette la Grande-Bretagne

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 4 février 2022 à 16h53
Crisps 843993 1920
26%En 2020, 26 % des victimes dont les données ont été chiffrées les ont récupérées en payant une rançon.

Une cyberattaque sur la société KP Snacks risque de causer des problèmes de livraison de leurs produits jusqu’à fin mars 2022 au Royaume-Uni.

« Victime d’un rançongiciel »

« Les collations les plus populaires du pays », selon The Guardian, seront difficilement présentes dans les rayons des supermarchés anglais. En effet, la société KP Snacks qui commercialise les chips McCoy’s, Tyrrells et Skips a été frappée par une cyberattaque fin janvier 2022. « Vendredi 28 janvier, nous avons pris conscience que nous étions malheureusement victimes d'une attaque par rançongiciel », explique l’entreprise dans un communiqué.

Les « rançongiciels », ou « ransomware » en anglais, sont des offensives informatiques visant à bloquer le système informatique d’une entreprise ou d’un particulier. Pour reprendre la main sur le système, les pirates demandent une rançon. Les pirates peuvent également menacer de publier les informations qu’ils ont pu trouver dans le système attaqué.

Un retour à la normale pas avant fin mars

« Nos équipes informatiques internes continuent de travailler avec des experts tiers pour évaluer la situation. Nous avons continué à tenir nos collègues, clients et fournisseurs informés de tout développement et nous nous excusons pour toute perturbation que cela aurait pu causer », écrit KP Snacks dans son communiqué.

Si l’entreprise espère bien pouvoir régler ce problème le plus rapidement possible, elle indique que l’approvisionnement pourrait être bloqué au plus tôt jusqu’à « la fin mars » 2022. En effet, avec cette cyberattaque, KP Snacks « ne peut pas traiter les commandes ou expédier les marchandises en toute sécurité ». Pour gérer les stocks disponibles, l‘entreprise a indiqué qu’elle allait limiter la taille des envois au détaillants.

Aucun commentaire à «Biscuits apéritifs : la pénurie guette la Grande-Bretagne»

Laisser un commentaire

* Champs requis